Covid-19 : le nombre de tués équivaut à 50 crashs d’avions… par semaine

Vous l’aurez peut-être remarqué, plus le temps passe et plus l’on constate que les gens semblent minimiser l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la population, plus précisément au niveau du nombre de décès. Une des raisons à cela est qu’il est parfois difficile de réellement se rendre compte de la gravité de la situation en n’entendant parler que de chiffres.

Aux États-Unis, une utilisatrice de Facebook du nom de Joanne Faulkner Pasmore a partagé une analogie qui fait correspondre le nombre de personnes décédées à cause du coronavirus à celui des victimes de crash d’avions. L’objectif est que la population puisse évaluer la situation à partir d’une information facile à analyser.

Crédits Pixabay

En utilisant cette analogie, il semblerait que les 137 000 personnes ayant perdu la vie aux États-Unis à cause du coronavirus au cours de ces 4 derniers mois correspondent au nombre de victimes de 50 crashs d’avions par semaine durant la même période.

La réaction des gens

Pasmore explique dans son post qu’elle avait entendu l’analogie avec les crashs d’avions alors qu’elle écoutait les nouvelles. Les présentateurs ont expliqué qu’il fallait mettre le nombre de morts dans un contexte plus facile à comprendre pour les gens. Ils en sont ainsi venus au résultat surprenant de 50 crashs d’avions par semaine pendant 4 mois.

D’après la publication de Pasmore, s’il y a effectivement 50 avions qui s’écrasent par semaine, les gens seront sûrement horrifiés, mais surtout, ils demanderont que l’on essaie de trouver une solution. De plus, face à une telle situation, il est certain que le gouvernement ne va pas rester les bras croisés.

Selon Pasmore, elle a décidé de partager cette information parce qu’en utilisant cette analogie, personne ne pourra plus ignorer la situation. Aussi, personne ne pourra dire qu’il s’agit d’une intox. Cette histoire va avoir un effet sur les gens qui ne voudront plus monter dans un avion avant d’obtenir des réponses.

À lire aussi : Il est préférable de porter un masque dans les urinoirs pour se protéger du Covid-19

La position de Trump

On peut dire que cette histoire d’avions a surtout été utilisée pour montrer à quel point la situation était critique aux États-Unis face à la pandémie de Covid-19. Dans une interview effectuée par Jonathan Swan, journaliste australien, le président américain a déclaré que la situation dans le pays était sous contrôle malgré le nombre de morts. Donald Trump a également indiqué que le taux de mortalité aux États-Unis était inférieur à la moyenne mondiale. Cette déclaration est toutefois fausse puisque la moyenne mondiale est de 99,8 décès par million tandis que le taux aux États-Unis est de 524 décès par million.

En tout cas, la comparaison avec le nombre de victimes de crashs d’avions a provoqué des réactions de la part des internautes. Parmi les réactions, il y a ceux qui s’étonnent qu’une telle analogie soit nécessaire pour faire comprendre la gravité de la situation aux gens, mais c’est malheureusement ce qu’il se passe actuellement.

À lire aussi : Il ne faut pas sous-estimer l’impact psychologique du Covid-19

Mots-clés Covid-19