COVID-19 : le respirateur de la NASA sera confié à huit fabricants locaux

Face à l’accroissement de l’infection du Coronavirus aux États-Unis, la production du nouveau respirateur conçu par la NASA et par Caltech a été confiée aux soins de huit fabricants locaux sélectionnés sur le volet. Le JPL et Caltech, qui sont à l’origine du projet, estiment que ces huit constructeurs sont à la hauteur de la tâche et que le nouveau respirateur sera bientôt disponible.

VITAL, tel est le nom qui a été attribué au respirateur à haute pression conçu par le Laboratoire Jet Propulsion (JPL) de la NASA. D’après Leon Alkalai, membre de l’équipe dirigeante de VITAL, « Notre espoir est que cette technologie atteigne le monde entier et fournisse une source supplémentaire de solutions pour faire face à la crise COVID-19 en cours. »

Crédits Pixabay

Les huit fabricants sélectionnés pour produire VITAL sont répartis du Connecticut à la Californie et du Minnesota au Texas. Néanmoins, le JPL n’a pas encore précisé quand l’appareil sera disponible.

Un respirateur plus facile à fabriquer

VITAL est l’acronyme pour Ventilator Intervention Technology Accessible Locally. Autrement dit, c’est une initiative qui a pour but de produire un respirateur à haute pression avec des options plus simples et plus abordables. VITAL a été conçu par le JPL et se compose d’un septième des composants habituels d’un respirateur classique.

Cette caractéristique fait de VITAL un respirateur moins coûteux et plus simple à fabriquer, car elle exploite la chaîne d’approvisionnement déjà existante des respirateurs « ordinaires ».

Par ailleurs, le JPL est en attente d’approbation de la FDA concernant un nouveau modèle de respirateur à air comprimé, plus accessible aux hôpitaux. D’autres compagnies, pour ne citer que Dyson, Fitbit, NVIDIA ou Tesla, s’engagent également dans cette voie depuis le début de la pandémie. Néanmoins, il est clair que le changement d’orientation n’est pas une chose aisée.

À lire aussi : La NASA a aussi des technologies qui pourraient aider dans la lutte contre le Covid-19

Un effort international

Courant avril 2020, la FDA a accéléré le traitement du dossier VITAL dans son programme Emergency Use Authorization (EUA) afin de permettre un déploiement rapide de l’appareil conçu par le JPL. Caltech, qui gère le JPL, a alors concédé gratuitement la licence de la technologie pendant la durée de la pandémie afin de permettre à des tiers de fabriquer le respirateur.

Plus d’une centaine de fabricants se sont alors proposés pour produire le respirateur et huit compagnies ont été retenues par le JPL et Caltech. Outre ces candidatures locales, les deux partenaires envisagent également de faire appel à des constructeurs provenant du Brésil, de l’Inde, de la Malaisie et du Mexique. Ces fabricants recevront, tout comme les compagnies localisées sur le sol américain, la licence gratuite de la part de Caltech.

À lire aussi : Le respirateurs que la NASA a conçu a été validé par la FDA

Mots-clés Covid-19NASA