Covid-19 : le vaccin de Moderna entre en phase 3

C’est officiel : le vaccin de Moderna est entré dans sa troisième et dernière phase d’essai clinique, le 27 juillet 2020. Ce vaccin, baptisé mrNA-1273, a été développé par l’entreprise de biotechnologie Moderna, en collaboration avec la National Institute of Allergy and Infections Diseases (NIAID) et la National Institutes of Health (NIH), aux États-Unis.

Cette troisième phase permettra de déterminer si ce vaccin est efficace contre la Covid-19 et s’il ne représente aucun danger pour les patients. Pour l’instant, les résultats des premiers essais cliniques ont été encourageants.

Crédits Pixabay

Pour rappel, une forte réponse immunitaire a été observée chez les 45 patients qui ont reçu une injection durant la phase 1. D’après les chercheurs, ils ont développé quatre fois plus d’anticorps que les patients qui ont été guéris du virus.

Des essais cliniques qui seront réalisés sur 30 000 volontaires

La phase 3 des essais cliniques sera réalisée sur 30 000 volontaires. La moitié des participants se verront injecter le vaccin. L’autre moitié recevra un placebo. Il est à noter que ni les volontaires ni les chercheurs ne sauront qui a reçu le placebo et qui a reçu le vaccin.

Cette dernière étape nous dira si le vaccin pourra être homologué et commercialisé.

« C’est une phase cruciale, si vous voulez, dans le développement d’un médicament », a indiqué le Dr Stephen Hoge, président de l’entreprise Moderna.

Les 30 000 volontaires nécessaires pour mener à bien la phase 3 seront recrutés à travers 100 centres de recherches, aux États-Unis.

À lire aussi : Covid-19, un tableau pour mieux évaluer le risque de vos sorties

Un vaccin indispensable pour venir à bout de la pandémie

Comme l’a souligné le Dr Anthony Fauci, qui dirige la NIAID, le temps presse et la situation mondiale dépend de la validation des vaccins contre le Coronavirus.

« Nous avons urgemment besoin d’un vaccin efficace et sûr qui nous aidera à contrôler cette pandémie », a-t-il martelé.

Jon Penman, un américain âgé de 24 ans, fait partie des premières personnes à s’être portées volontaires pour tester le vaccin. Il raconte au micro de NBC News qu’il a eu vent de ces essais cliniques à travers une publicité sur Facebook. Le jeune homme a voulu participer à ces essais cliniques, car la plupart de ses proches sont des personnes âgées pour lesquelles il s’inquiète quotidiennement.

« Cette recherche est une chose à laquelle je peux contribuer et qui profitera à ma famille et à mes amis, mais aussi à l’humanité », a-t-il déclaré.

À lire aussi : Quels sont les masques les plus efficaces contre le Covid-19