Covid-19 : le vaccin de Novavax va entrer dans sa seconde phase de test

La course au vaccin est lancée. Le 11 août 2020, Vladimir Poutine a annoncé avoir développé le premier vaccin contre le Covid-19, baptisé Spoutnik V. Au pays de l’Oncle Sam, les essais cliniques visant à valider les vaccins se poursuivent également. Le 27 juillet 2020, l’entreprise de biotechnologie Moderna a déclaré que son vaccin est entré officiellement dans la troisième et dernière phase des essais cliniques.

Aujourd’hui, on apprend grâce au site Live Science que le vaccin du laboratoire pharmaceutique américain Novavax va entrer dans sa seconde phase de test. Cette phase 2b d’essais cliniques sera menée en Afrique du Sud où les cas de Covid-19 ont connu une hausse inquiétante ces dernières semaines.

Crédits Pixabay

L’Afrique du Sud est le cinquième pays le plus affecté par la maladie, avec 583 653 cas et 11 677 décès.

Des essais qui seront menés sur des personnes séropositives

Le 17 août 2020, Novavax a publié un communiqué dans lequel il a expliqué que les essais cliniques seront réalisés sur 2665 adultes en bonne santé et sur un groupe de 240 personnes atteintes du VIH. Le laboratoire a souligné que ces sujets séropositifs sont « médicalement stables. »

D’après Novavax, les réponses immunitaires chez les personnes séropositives peuvent être différentes de celles des sujets bien portants. Des groupes luttant pour les droits des personnes atteintes de VIH se sont battus pour qu’elles puissent prendre part aux essais cliniques des vaccins contre le Covid-19. Pour rappel, des compagnies comme Moderna et Pfizer ont annoncé qu’elles refusaient de faire participer des volontaires séropositifs à leurs tests.

À lire aussi : Attention aux masques à valve, ils ne sont pas efficaces contre le Covid-19

Des effets secondaires modérés

Durant la phase 1 d’essais cliniques, Novavax a injecté deux doses de vaccins aux volontaires. Selon le laboratoire américain, ces patients n’ont présenté que des effets secondaires modérés, comme des maux de tête, de la fatigue et une sensation de douleur dans la zone de l’injection.

Un rapport publié le 6 août 2020 révèle également que les participants ont produit des « anticorps neutralisants », qui peuvent empêcher l’entrée du virus dans les cellules. Au cours de la phase 2b, Novavax continuera d’étudier les réponses immunitaires des sujets.

D’après Gregory Glenn, président de la recherche et du développement au sein de Novavax, le choix de l’Afrique du Sud pour cette deuxième phase d’essais cliniques n’est pas un hasard.

« L’Afrique du Sud connaît une hausse hivernale des cas de Covid-19. Ces essais cliniques ont le potentiel de fournir une indication précoce sur l’efficacité du vaccin », a-t-il déclaré.