Covid-19 : le vaccin d’Oxford provoque une réponse immunitaire !

L’Université d’Oxford et le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca travaillent ensemble sur un projet de vaccin contre la Covid-19. Aux dernières nouvelles, les résultats des essais de la phase 2 ont été prometteurs. Le porte-parole d’AstraZeneca a annoncé lundi que la substance a déclenché une réponse immunitaire chez de jeunes adultes et personnes âgées.

D’ailleurs, il semble que les effets indésirables étaient minimes chez les sujets âgés.

Gerd Altmann / Pixabay.com

Appelé AZD1222, le vaccin a été testé sur des milliers de volontaires, entre 18 à 55 ans, répartis sur différents continents. Comme l’a souligné le porte-parole d’AstraZeneca, les résultats des premiers essais cliniques renforcent « les preuves quant à la sureté et la réponse immunitaire » du vaccin. Il serait prêt avant la fin de l’année.

Pour rappel, les autorités brésiliennes ont signalé un décès suite aux essais cliniques la semaine dernière. En réaction, AstraZeneca a déclaré que le participant décédé n’avait pas reçu le vrai vaccin, mais une dose de placebo.

Le candidat vaccin d’AstraZeneca est sur sa dernière ligne droite

Le candidat vaccin d’Oxford et AstraZeneca est sur sa dernière ligne droite. Il est actuellement à l’étape des essais cliniques plus larges, appelée communément phase 3. La mise en vente de ce remède devrait être autorisée par les autorités sanitaires si cette dernière expérimentation se solde en succès. Les résultats devraient être prêts d’ici Noël.

Les travaux sur le vaccin ont débuté depuis le mois de janvier. D’après le Financial Times, il a été développé à partir d’une version affaiblie d’un virus de rhume des chimpanzés. Les chercheurs l’ont génétiquement modifié en y ajoutant la séquence ADN d’une protéine nommée « spike », celle qui est utilisée par le coronavirus pour s’introduire dans le corps humain. Les détails devront bientôt être publiés dans une revue clinique, toujours selon cette source.

À titre d’information, l’essai clinique a repris aux États-Unis après avoir été suspendu pendant six semaines à cause de l’apparition d’une maladie chez un participant.

A lire aussi : Les essais d’un vaccin anti-Covid-19 suspendus

Une commande de plusieurs milliards de doses du vaccin d’AstraZeneca

Le candidat vaccin fabriqué par Oxford et AstraZeneca figure parmi les plus avancés au monde, aux côtés de celui de la biotech américaine Moderna et de celui de l’alliance germano-américaine BioNTech/Pfizer. Les deux sociétés américaines espèrent aboutir à de bons résultats d’ici la fin du mois prochain.

De leur côté, la Chine et les Émirats arabes unis n’ont pas attendu les derniers résultats pour utiliser les leurs. Ils ont déjà procédé à la vaccination de leur personnel médical.

De nombreux pays et organisations mondiales ont réservé des doses de vaccin chez AstraZeneca. La demande s’élève aujourd’hui à plusieurs milliards de doses. Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, a récemment supposé l’éventualité d’un déploiement conséquent d’un vaccin contre la Covid-19 avant l’été prochain, lors d’une interview à la radio BBC. Il a même suggéré que certaines personnes pourraient recevoir un vaccin dès cette année.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés Covid-19