Covid-19 : le virus susceptible d’endommager les organes ?

Le Covid-19 serait bien plus qu’une pneumonie. En tout cas, c’est ce qu’affirment des chercheurs zurichois de l’Hôpital universitaire de Zurich (UZH) qui ont découvert l’ampleur des dégâts que peut engendrer le Coronavirus. En plus de s’attaquer aux poumons, cette maladie peut aussi toucher le système digestif, les reins et même le cœur.

D’après une étude publiée par les chercheurs de l’UZH dans la revue médicale The Lancet, le Covid-19 serait en fait une inflammation vasculaire systémique capable d’endommager les organes vitaux du corps humain.

Crédits Pixabay

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion après avoir analysé des échantillons de tissus provenant de personnes décédées des suites du Coronavirus.

Une inflammation qui affecte l’endothélium

Les chercheurs zurichois, qui font partie de l’équipe de Zsuzsanna Varga, ont noté que la plupart des patients atteints du Covid-19 souffraient de pneumonie. Certains d’entre eux présentaient aussi des troubles cardiovasculaires et des défaillances des organes vitaux qui n’avaient rien à voir avec la pneumonie.

Après des analyses poussées effectuées sur les échantillons de tissus des personnes décédées du Covid-19, les chercheurs de l’UZH ont découvert que l’inflammation affectait l’endothélium, la paroi interne des vaisseaux sanguins. Cela pourrait expliquer le fait que les personnes souffrant de diabète, d’hypertension ou de maladies cardiovasculaires soient plus vulnérables au Covid-19.

Un virus qui n’épargne aucun organe

D’après Frank Ruschitzka, Directeur de la clinique de cardiologie de l’UZH, les organes tels que le cœur, le cerveau, les poumons, le tube digestif ou les reins peuvent tous être affectés par le Coronavirus. Le SARS-CoV-2, le virus du Covid-19, s’attaquerait directement aux récepteurs ACE2 de l’endothélium et entraînerait la mort des cellules, des tissus et des organes.

Pour les chercheurs de l’UZH, il est clair que le Covid-19 n’est pas une simple pneumonie virale, mais une inflammation systémique des vaisseaux sanguins. « La maladie Covid-19 peut toucher les vaisseaux sanguins de tous les organes. » a déclaré Frank Ruschitzka. Ce dernier estime qu’on devrait maintenant opter pour l’appellation « Covid-endothélite. »

A termes, cette inflammation entraînerait des microperturbations de la circulation sanguine qui pourraient engendrer de sérieux problèmes cardiaques, pulmonaires et digestifs. Dans un communiqué, Frank Ruschitzka a déclaré qu’au niveau thérapeutique, le traitement du Covid-19 consisterait à « combattre la multiplication du virus et en même temps protéger et stabiliser le système vasculaire des patients. »