Covid-19 : les enfants atteints du syndrome inflammatoire mettraient 6 mois pour guérir

La Covid-19 n’a pas épargné les enfants. En 2020, on a appris que des centaines d’entre eux avaient contracté un syndrome inflammatoire multisystémique (MIS-C) après avoir été infectés par le Coronavirus. Le MIS-C apparaissait même chez ceux qui n’ont souffert que d’une forme modérée de la maladie.

Ce syndrome a eu des effets ravageurs sur certains enfants. Il se traduit notamment par des inflammations sévères qui peuvent toucher le cœur, les poumons, le cerveau, les reins, la peau et même les yeux. Plusieurs mois après l’apparition des premiers cas de MIS-C chez les plus jeunes, des chercheurs ont récemment publié une étude qui nous en apprend un peu plus sur ce syndrome.

Crédits Pixabay

D’après les auteurs de cette étude, les enfants atteints de MIS-C mettraient 6 mois pour guérir.

Des résultats encourageants

Cette étude a été menée par des chercheurs du Great Ormond Street Hospital de Londres. Dans le cadre de leurs recherches, ils se sont penchés sur les cas de 46 enfants ayant souffert du MIS-C. Leurs observations ont révélé que chez la plupart des patients, les symptômes graves liés à ce syndrome ont disparu au bout de six mois.

Pour le Dr Justin Penner, co-auteur de l’étude, ces résultats sont très encourageants. En dépit de cela, il a souligné que certains enfants souffraient quand même de fatigue et avaient encore du mal à faire de gros efforts physiques. Aujourd’hui, ces derniers font toujours l’objet d’une surveillance rapprochée.

Un suivi de six mois

Comme le souligne le site Live Science, cette étude est la plus longue à avoir été menée sur le MIS-C à ce jour. En effet, ses auteurs ont suivi les patients sur une période de 6 mois après leur hospitalisation. Notons que ces 46 enfants ont été admis au sein du Great Ormond Street Hospital entre avril et septembre 2020.

Lors de leur admission à l’hôpital, ils souffraient d’une inflammation qui s’est propagée sur l’intégralité de leur corps. 98% d’entre eux présentaient des symptômes gastro-intestinaux, 52%   avaient des troubles neurologiques et 33% souffraient de symptômes cardiaques.

Au bout de six mois, seulement un enfant (2%) avait encore des inflammations systémiques. Deux (4%) présentaient des anomalies cardiaques et six (13%) avaient des symptômes gastro-intestinaux. Aucun des enfants n’est décédé. Qui plus est, 98% d’entre eux ont pu reprendre le chemin de l’école à plein temps.

Mots-clés Covid-19