Covid-19 : les enfants et les adultes produisent des anticorps différents

La réponse immunitaire face au Covid-19 n’est pas la même chez les enfants et les adultes. Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Columbia (Etats-Unis) nous apprend que les adultes et les enfants produisent différents types et niveaux d’anticorps lorsqu’ils sont infectés par le SARS-CoV-2, le virus du Covid-19.

D’après les chercheurs à l’origine de cette étude publiée dans la revue Nature Immunology, les enfants produisent moins d’anticorps contre le Coronavirus. Cela signifie qu’ils sont moins affectés par la maladie et qu’ils mettent moins de temps à s’en remettre.

Un enfant portant un masque pour se protéger du coronavirus
Photo de Manuel Darío Fuentes Hernández. Crédits Pixabay

Les scientifiques ont tenté d’expliquer pourquoi le système immunitaire des enfants réagissait mieux à face la maladie.

Les enfants sont mieux disposés à vaincre le virus

Comme le fait remarquer Matteo Porotto, professeur de pathogenèse moléculaire à l’Université de Columbia, « le parcours infectieux chez les enfants est beaucoup plus court et probablement moins disséminé que chez les adultes. » Selon lui, les plus jeunes ont la capacité d’ « éliminer de ce virus plus efficacement que les adultes et ils n’ont peut-être pas besoin d’une forte réponse immunitaire à base d’anticorps pour s’en débarrasser. »

Donna Farber, immunologiste au sein de l’Université de Columbia, a indiqué que cela est dû au fait qu’ils ont un système immunitaire très performant en raison de leur jeune âge :

« Cette infection est nouvelle pour tout le monde, mais les enfants sont plus adaptés à faire face à des pathogènes pour la première fois. C’est comme ça que leur système immunitaire est fait. »

La réponse se trouve dans les cellules T

Donna Farber a ajouté que les enfants devaient leur forte résistance au Covid-19 à la quantité élevée de cellules T qui se trouvent dans leur organisme.

« Ils ont beaucoup de cellules T naïves qui sont capables de reconnaître toutes sortes de nouveaux pathogènes, alors que les personnes âgées dépendent davantage de leur mémoire immunologique. Notre capacité à réagir face à un nouvel agent pathogène n’est pas la même que celle des enfants. »

Pour leur étude, ces chercheurs ont étudié des malades du Covid-19 répartis en quatre groupes où se trouvaient 47 enfants, dont 16 souffraient du syndrome inflammatoire multi-systémique (MIS-C) et 31 étaient atteints du Covid-19 mais ne présentaient aucun symptôme. Il y avait également 32 adultes avec des symptômes modérés et sévères de la maladie.

Leur analyse a démontré que tous les enfants produisaient les mêmes anticorps, mais qu’ils ne ressemblaient en rien à ceux des adultes. D’après les chercheurs, les personnes âgées avaient plus d’anticorps neutralisants, comparés aux plus jeunes.