Covid-19 : on pense savoir pourquoi le variant Delta est aussi contagieux

La Covid-19 représente toujours une menace. Encore plus depuis l’apparition du variant Delta. Bien plus contagieux que les précédents variants, il est en effet responsable de l’explosion du nombre de nouveaux cas recensés à travers le monde et la France.

Et à présent, des chercheurs pensent avoir découvert pourquoi ce nouveau variant est aussi contagieux.

La photo d'un virus
Photo de Pete Linforth. Crédits Pixabay

Nous étions nombreux à espérer une accalmie durant l’été. Et si cela a bien été le cas, du moins dans les premiers jours de juillet, les chiffres les plus récents témoignent d’une augmentation inquiétante du nombre de nouveaux cas.

Covid-19 : le nombre de nouveaux cas repart à la hausse

En France, on dénombre ainsi en moyenne 17 000 nouveaux cas chaque jour, et ce alors même que nous étions descendus sous la barre des 3 500 nouveaux cas au début du mois de juillet.

Fort heureusement, grâce à la campagne vaccinale, cette augmentation ne s’accompagne pas d’une recrudescence du nombre de décès. Cette fois, la moyenne est en effet de l’ordre de 18 nouveaux décès chaque jour.

Même chose pour le nombre d’hospitalisations qui reste contenu (source).

Néanmoins, nous n’avons pas tous cette chance. Dans certains pays comme le Brésil, par exemple, ce sont plus de mille personnes qui passent de vie à trépas chaque jour.

A lire aussi : Covid-19 : allez-vous avoir besoin d’une troisième dose pour vous protéger du variant Delta ?

Un pic dû au variant Delta

Le variant Delta est en grande partie responsable de cette reprise de la pandémie. Plus contagieux que ses prédécesseurs, il se répand aussi plus facilement à travers la population. Et à présent, nous pensons savoir pourquoi il se montre aussi implacable.

un groupe de chercheurs basé en Chine a en effet étudié la manière dont le variant Delta s’est propagé à partir de la première transmission locale connue, une transmission survenue le 21 mai. Les résultats de leurs recherches ont été publié au début du mois dans la revue Virological. Précisons qu’ils n’ont pas encore fait l’objet de discussions au sein de leurs pairs. Leurs conclusions sont donc à prendre avec prudence.

En croisant ces données, les chercheurs ont établi plusieurs constats.

A lire aussi : Le problème du Covid long

Un variant beaucoup plus contagieux

Le premier a trait aux tests PCR. Les scientifiques ont en effet découvert que le temps moyen nécessaire entre l’exposition d’une personne au virus et le test positif aux tests PCR était de l’ordre de 5,61 jours pour le virus d’origine contre 3,71 jours pour le variant Delta.

Cette donnée est importante. Pour que le virus responsable de la Covid-19 soit détectable par le biais d’un test PCR, il doit atteindre un niveau de réplication spécifique. Si le délai est raccourci pour le variant Delta, alors cela signifie simplement que le virus se réplique plus vite dans l’organisme des personnes touchées.

Mais il y a une autre conséquence. S’il se réplique plus vite, alors cela veut aussi dire qu’un individu infecté peut transporter beaucoup plus de particules virales. Et si le nombre de particules virales est plus important, alors le risque de contagion est aussi beaucoup plus élevé.

A lire aussi : Covid-19 : l’énigme de ce petit village italien

Un taux de réplication plus élevé

Ce qui expliquerait comment le variant Delta a pu prendre le pas sur les autres variants du virus.

Reste que l’étude a porté sur un petit nombre de patients, des patients tous originaires de Chine. Pour confirmer les conclusions de ces chercheurs, il faudrait donc mener des études plus poussées. Maintenant, ces conclusions vont tout de même dans le sens de ce qui a déjà été constaté par les organismes de santé.

Le variant Delta serait, d’après les évaluations faites par ces derniers, 60 % plus transmissible que la souche dominante précédente, et deux fois plus infectieuse que la toute première souche du SARS-CoV-2.

Mots-clés Covid-19