La Covid-19, c’est aussi plus de pauvreté dans le monde

Un an que le Coronavirus COVID-19 fait des ravages partout dans le monde : le virus a tué des millions de personnes à travers le monde, mais pas seulement ! En seulement quelques mois, la pandémie a également causé la ruine de nombreuses entreprises, business et particuliers.

La COVID-19 a ainsi plongé encore plus de personnes et leurs familles dans la pauvreté. Comme l’explique l’ONU dans un communiqué : « ceux qui vivaient déjà sur le fil du rasoir ont été durement et disproportionnellement touchés par l’augmentation des prix de la nourriture, la chute des revenus, l’interruption des programmes de vaccination et la fermeture des écoles. »

Crédits Pixabay

En effet, selon les derniers chiffres communiqués par l’ONU, ce sont aujourd’hui près de 235 millions de personnes dans de monde qui dépendent presque complètement des aides humanitaires. Il s’agit d’un véritable chiffre record selon l’organisme avec une augmentation de 40 % par rapport aux plans d’aides humanitaires coordonnées par l’organisme il y a encore un an !

Un appel humanitaire à 35 milliards de dollars 

Pour pouvoir aider tous ces gens dans le besoin, l’ONU a lancé un appel humanitaire le mardi 1er décembre dernier : on parle d’un véritable record, car selon les premières estimations de l’organisme, il faudrait au moins 35 milliards de dollars (environ 29 milliards d’euros) pour arriver à couvrir tous les besoins des victimes financières de la pandémie de Coronavirus.  

« Le tableau que nous présentons est le plus sombre que nous ayons jamais exposé en matière de besoins humanitaires à venir », a tristement indiqué Mark Lowcock, responsable des affaires humanitaires à l’ONU, lors d’une conférence de presse. La situation est d’autant plus inquiétante, car l’organisme prédit également l’arrivée « de multiples famines ».

A lire aussi : Peur de la Covid-19 ? Transformez vous en Power Ranger !

Et ce n’est pas encore prêt d’être fini selon l’ONU !

L’ONU a indiqué que d’ici la fin de l’année, la famine pourrait affecter plus de 270 millions de personnes à travers le monde. Il s’agit d’une nouvelle très inquiétante, car ce chiffre représente en effet 82 % de plus que ce qui a été recensé avant que la COVID-19 ne frappe.

En parallèle, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a indiqué que « les budgets de l’aide humanitaire sont confrontés à de graves pénuries alors que l’impact de la pandémie mondiale continue de s’aggraver. » « Ensemble, nous devons mobiliser des ressources et nous montrer solidaires avec les personnes qui vivent des moments très sombres », a-t-il ensuite ajouté, appelant non seulement aux dons, mais également aux soutiens pour les victimes en difficulté.

A lire aussi : TousAntiCovid, attention à ce faux SMS

Reste à voir si l’ONU arrivera à récolter les 35 milliards de dollars d’ici 2021 quand on sait que cette année, l’organisme n’est parvenu à réunir que 17 milliards de dollars sur les 29 milliards escomptés.

Mots-clés Covid-19