Covid-19 : quels sont les masques les plus efficaces pour se protéger et protéger les autres ?

Depuis le début de la pandémie de la Covid-19, le port de masques est devenu la norme. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est claire : les masques permettent de réduire considérablement les risques de contamination.

L’OMS et le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) recommandent le port de masques, surtout dans les lieux publics. Durant la pandémie, le ministère de la Santé en France a déclaré que le personnel soignant était priorisé dans la distribution de ces protections. Suite à cela, les personnes lambda ont dû se tourner vers d’autres alternatives, en optant notamment pour les masques faits maison.

Une femme protégée par un masque

Crédits Pixabay

Néanmoins, ces masques n’offrent pas le même degré de protection. Pour vous aider à vous y retrouver, le site Business Insider a publié il y a quelques jours un article dans lequel il a classé les masques selon leur niveau d’efficacité.

Les masques N99 et N95 sont les meilleurs

En tête de liste des masques les plus efficaces, vous retrouverez les modèles N99 et N95, destinés aux personnels de santé. Ils recouvrent fermement le nez et la bouche, et empêchent les particules virales de se frayer un chemin. D’après les chercheurs les masques N99 réduisent les risques de contamination d’une personne dans un environnement hautement contaminé d’environ 94 à 99%.

En seconde position, vous avez les masques chirurgicaux. En avril 2020, une étude a révélé que ce type de masques réduisait la transmission de nombreux virus et était trois fois plus efficace que les masques faits maison.

À lire aussi : Des résultats prometteurs pour un vaccin de Moderna

Les masques faits maison hybrides peuvent faire l’affaire

Une équipe de chercheurs britanniques a révélé que les masques faits maison, dits « hybrides », peuvent aussi faire l’affaire. Ces masques possèdent deux couches de tissus, combinant du coton tissé à 600 fils au pouce et une autre matière comme la flanelle, la mousseline ou encore la soie. Ils peuvent filtrer plus de 80% des petites particules et plus de 90% des grandes particules dans l’air.

Les masques faits maison fabriqués à l’aide de sac d’aspirateurs peuvent également être de bonnes alternatives aux masques chirurgicaux. Ces modèles réduisent les risques de contamination à 83% après une exposition de 30 secondes au Coronavirus et à 58% après une exposition de 20 minutes dans un environnement hautement contaminé.

Les chercheurs ont déclaré que les masques fabriqués à l’aide de torchon ou de taie d’oreiller étaient peu efficaces. Pour finir, le fait de vous couvrir le nez et la bouche avec une écharpe ou un T-shirt en coton ne permet pas de vous protéger efficacement de la Covid-19.

À lire aussi : Voilà pourquoi le Covid-19 n’a pas pu être créé en labo