Covid-19 : Sony Pictures ne sortira plus de films à gros budget au cinéma avant la fin de la pandémie

Le président de Sony Pictures a récemment fait savoir que tant que davantage de salles de cinéma n’auront pas rouvert leurs portes, son entreprise ne “fera pas l’erreur” de sortir un film à gros budget dans les salles. On comprend par là que Sony attend donc la fin de la pandémie de Covid-19 avant d’opérer un presque retour à la normale de son côté.

On pouvait penser que sous l’impulsion de Tenet, et du succès qui a suivi depuis, les studios seraient de plus en plus enclins à sortir leurs grosses cartouches en salle. Cela aurait probablement été le cas si on l’avait observé un net ralentissement de la pandémie de Covid-19 ces dernières semaines. Or, la tendance est davantage à des contaminations en hausse, et par conséquent, à une prudence réaffirmée.

Lors de la conférence “Media, Communications & Entertainment”, édition 2020, de Bank of America, le président de Sony Pictures Entertainment Tony Vinciquerra a déclaré qu’il ne fallait pas s’attendre à un retour à la normale dans un avenir proche.

Le patron de Sony Pictures évoque des productions plus chères en raison des mesures sanitaires

“Vous verrez beaucoup de choses étranges se produire au cours des six prochains mois dans la façon dont les films sortent, dans leur programmation, dans leur commercialisation, mais une fois que nous serons revenus à la norme, je pense que nous aurons beaucoup appris et trouvé des façons de faire les choses qui sont quelque peu différentes et, espérons-le, meilleures”, a fait savoir le patron de Sony Pictures dans des propos rapportés par The Wrap.

“Ce que nous ne ferons pas, c’est de commettre l’erreur de mettre sur le marché un film très, très cher de 200 millions de dollars, à moins d’être sûrs que les salles soient ouvertes et fonctionnent à une capacité significative”.

Tony Vinciquerra a indiqué que le secteur de la production reprenait des couleurs, en particulier du côté de la télévision, au pont que des studios se retrouvent bondés. Il a également mis en avant un meilleur rendement à attendre, du fait de plateaux moins peuplés, mais également plus de moyens financiers à fournir du fait des mesures sanitaires à respecter :

“Le plus grand problème sera de savoir comment produire la télévision et le cinéma. Je pense que vous constaterez qu’il y aura moins de monde sur les plateaux. Vous aurez beaucoup plus d’efficacité. Vous ferez beaucoup plus de tests. Vous ferez beaucoup plus de protocoles de sécurité. Deux choses en découleront : d’une part, ce sera un peu plus cher, les productions seront un peu plus chères à cause des protocoles de sécurité et des tests et, selon nous, cela va continuer pendant un certain temps, même après la vaccination”.

Pour l’heure, les plates-formes vidéo les plus sûres pour toucher une large population apparaissent être les géants du “streaming” légal tels que Netflix, Amazon Prime ou encore Disney+.