Covid-19 : les patients serait plus contagieux… la veille de l’apparition de leurs symptômes

Le niveau de contagiosité d’un patient atteint de la Covid-19 serait le plus haut un jour avant l’apparition des symptômes. C’est du moins ce que révèle une simulation informatique effectuée par des chercheurs français.

Alors que la campagne de vaccination anti-Covid-19 s’intensifie, des scientifiques de l’Université de Paris se sont appuyés sur un modèle mathématique pour analyser les données sur la charge virale. Cette dernière se rapporte à la quantité de coronavirus présents dans l’organisme d’un individu. Elle baisse progressivement tout au long de l’infection. Selon de précédentes études, la charge virale détermine l’infectiosité et augmente la probabilité de décès. De ce fait, plus elle est élevée, plus un patient devient contagieux. Il s’avère que chez les personnes âgées, la charge virale est généralement plus importante, ce qui explique les complications subies par cette catégorie de patients.

Photo de Vesna Harni – Pixabay.com

Pour leur étude, les experts de l’Université de Paris se sont basés sur les données de 655 personnes hospitalisées en France en mars 2020. 40 % d’entre elles ont reçu une oxygénothérapie, 144 ont été admis en soins intensifs, alors que 78 sont décédés.

Comprendre la contagiosité du virus à l’aide de modèles mathématiques

Améliorer le traitement des malades passe par une meilleure compréhension du virus. Les scientifiques ont ainsi utilisé des modèles mathématiques complexes pour observer rétrospectivement l’évolution de l’infection.

Ont été prises en compte la charge virale et la durée de l’excrétion virale, mais aussi le taux de mortalité. D’après les calculs, la durée moyenne de développement des symptômes est de 7 jours après la contamination et la charge virale atteint son apogée la veille de l’apparition des signes. « Nous estimons que la charge virale maximale se produit un jour avant l’apparition des symptômes », peut-on lire dans une publication de la revue scientifique PNAS.

Les patients de plus de 65 ans très vulnérables

Par ailleurs, les résultats montrent que la période qui s’écoule entre le début de l’infection et l’apparition des premiers symptômes est plus courte dans le cas d’une charge virale très élevée.

Les personnes âgées de plus de 65 ans infectées par la Covid-19 éprouvent une grande difficulté à éliminer le virus, souligne l’étude. Leur système immunitaire met en moyenne 16 jours – après apparition des symptômes – pour éradiquer l’agent responsable de la pandémie actuelle.

En revanche, l’organisme des patients plus jeunes n’a besoin que de 13 jours en moyenne pour se débarrasser du virus.