Covid-19 : où l’on reparle (sérieusement) de l’hypothèse de l’échappement d’un laboratoire

Un an que la COVID-19 sévit dans le monde, et les chercheurs n’ont toujours pas réussi à déterminer ce qui pourrait être à l’origine du terrible virus. De nombreuses hypothèses avaient été avancées au cours des derniers mois, mais aucune n’avait vraiment convaincu la communauté scientifique.

Au début, beaucoup ont pensé que le virus SARS-CoV-2 se serait accidentellement échappé d’un laboratoire à Wuhan (Chine). La théorie avait cependant été écartée pour privilégier de nombreuses autres pistes sur comment il a pu se transmettre à l’espèce humaine.

Crédits Pixabay

Aujourd’hui, le virologue Étienne Decroly revient sur la toute première hypothèse dans un long échange avec le Journal du CNRS (le centre national de la recherche scientifique).   

Le virus a-t-il vraiment fuité d’un laboratoire ou pas ?

Pour Étienne Decroly, cette hypothèse n’est pas à écarter, car il a indiqué qu’il y a 17 ans, le SARS-CoV s’était accidentellement échappé au moins quatre fois de laboratoires au cours des expérimentations. À cela s’ajoute le fait qu’il existerait de nombreux laboratoires consacrés à l’étude des différents types de coronavirus aux alentours de la zone d’émergence du virus SARS-CoV-2.

L’hypothèse avancée serait alors que le « SARS-CoV-2 descende d’un virus de chauves-souris isolé par les scientifiques lors des collectes de virus et qui se serait adapté à d’autres espèces au cours d’études sur des modèles animaux en laboratoire dont il se serait ensuite échappé accidentellement. »

Il est important de trouver enfin l’origine du virus !  

Outre l’échappement accidentel du virus d’un laboratoire, deux autres scénarios sont également avancés pour expliquer comment le virus SARS-CoV-2 a acquis son potentiel épidémique. Étienne Decroly indique ainsi qu’il pourrait s’agir d’une zoonose, et « la COVID-19 serait [alors] due au franchissement récent de la barrière d’espèce par le coronavirus. »

Le deuxième scénario serait qu’« il pourrait s’agir d’un coronavirus différent de SARS-CoV ou de MERS-CoV, qui se serait adapté à l’humain il y a déjà plusieurs années, qui aurait circulé jusqu’ici en toute discrétion, et qu’une mutation récente aurait rendu plus transmissible d’homme à homme. »

Dans tous les cas, il est vraiment important de déterminer avec exactitude l’origine du SARS-CoV-2, non seulement pour élaborer un traitement efficace, mais aussi pour comprendre l’évolution du virus. Comme l’explique Étienne Decroly, « il est crucial de comprendre comment ce virus a passé la barrière d’espèce et est devenu hautement transmissible d’homme à homme. L’étude des mécanismes d’évolution et des processus moléculaires impliqués dans l’émergence de ce virus pandémique est essentielle afin de mieux nous prémunir des émergences potentielles de ces virus, et pour élaborer des stratégies thérapeutiques et vaccinales. »

Mots-clés Covid-19