Covid-19 : tout ce qu’il faut savoir du couvre-feu du 16 octobre

Emmanuel Macron a pris la parole mardi dernier pour revenir sur la pandémie mondiale et sur la situation sanitaire de la France. L’homme fort de l’état a commencé par dresser un rapide bilan de la situation avant d’annoncer une nouvelle mesure : un couvre feu visant plusieurs des grandes métropoles de l’hexagone.

Le dispositif sera activé cette nuit à minuit, avec de nombreuses règles à respecter. La Fredzone fait le point.

Photo de Chris Karidis - Unsplash
Photo de Chris Karidis – Unsplash

Les villes visées par le couvre-feu

Toutes les régions de la France ne sont pas touchées de la même manière par la pandémie. Les principaux clusters se trouvent ainsi dans les grandes métropoles de notre pays et le gouvernement a donc pris la décision de circonscrire le couvre-feu aux villes et régions les plus touchés par la Covid-19.

Le dispositif sera donc étendu, pour le moment, aux zones suivantes :

  • L’Île de France ;
  • Lyon ;
  • Marseille ;
  • Lille ;
  • Aix-Marseille ;
  • Montpellier ;
  • Rouen ;
  • Toulouse ;
  • Saint-Etienne.

La liste n’est évidemment pas fermée. Emmanuel Macron et Jean Castex, le Premier ministre, ont en effet bien indiqué que le dispositif était susceptible d’être étendu à d’autres villes si la pandémie gagne du terrain et si de nouveaux clusters apparaissent.

Cette liste sera donc mise à jour en fonction de l’évolution des choses.

Les horaires à respecter pendant le couvre-feu

Le couvre-feu débutera ce soir, vendredi 16 octobre, à minuit. Durant sa dernière conférence de presse, Jean Castex a précisé que le dispositif durera un minimum de quatre semaines.

Un délai qui pourra cependant être reporté à six semaines si le Parlement l’approuve.

Ensuite, tout dépendra de l’évolution de la situation. Le couvre-feu a principalement pour but de réduire la propagation du virus et d’éviter une saturation des services de santé. Si la situation revient à la normale dans les zones les plus touchées, alors le dispositif sera levé. En revanche, si le nombre d’infection ne revient pas à un seuil tolérable, il pourra être étendu de plusieurs semaines.

Les horaires à respecter sont assez simples. Les déplacements dans les zones sus-mentionnées sont interdits entre 21 heures et 6 heures.

Attention cependant, car ce n’est pas la seule limitation imposée par le dispositif et le gouvernement interdit également les réunion de plus de six personnes du même foyer. Concrètement, cela veut dire qu’un restaurant, par exemple, ne pourra pas accueillir plus de 6 personnes d’un même foyer.

Couvre-feu oblige, tous les établissements non prioritaires devront également fermer entre 21 heures et 6 heures du matin. Cela inclut, sans toutefois s’y limiter, les restaurants, les bars, les cafés, les salles de cinéma, les théâtres ou même les salles de spectacle.

Les seuls établissements autorisés à rester ouverts sont ceux de la santé, comme les hôpitaux ou même les cliniques. Les services de livraison à domicile pourront aussi continuer à fonctionner. De même pour les hôtels.

Une dérogation pour les exceptions

Des exceptions seront bien évidemment tolérées, mais uniquement sur dérogation.

Attention en revanche, car ces dernières devront être motivées et le gouvernement autorisera ainsi seulement ces déplacements :

  • urgence nécessitant d’aller à l’hôpital ;
  • urgence nécessitant d’aller en pharmacie ;
  • rendez-vous médical ;
  • impératif professionnel ;
  • assistance à un proche ;
  • nécessité de prendre l’avion ou le train ;
  • promenade du chien.

Il est important de noter que les personnes ne respectant pas le couvre-feu devront impérativement avoir avec eux une attestation de sortie, attestation qui devra être téléchargée sur le site du Ministère Intérieur par le biais de ce lien.

A noter que plusieurs formats sont proposés et l’attestation pourra ainsi être télécharger au format DOCX, TXT ou encore PDF. Vous aurez aussi le choix de la langue.

Cette attestation aura cependant une durée de vie limitée et elle sera ainsi uniquement valable pendant une heure.

Des amendes pour les contrevenants

Afin de forcer les Français et Françaises à respecter le couvre-feu, le gouvernement a mis en place de nouvelles amendes.

Les contrevenants s’exposeront donc à une amande de 135 € s’ils sont pris sur le fait et s’ils ne sont pas munis d’une dérogation de sortie en bonne et due forme. En cas de récidive, il s’expose à une peine d’emprisonnement et à une amende de 3 750 €.

Emmanuel Macron a d’ailleurs annoncé mardi avoir renforcé le dispositif de contrôle. Des équipes de gendarmes seront donc mobilisées dans les zones concernées par le couvre-feu afin de s’assurer qu’il soit bien respecté.

Mots-clés dossiers