La Covid-19 responsable de troubles de l’érection ?

La Covid-19 est surtout connue pour attaquer les voies respiratoires. Cependant, on sait que ses effets sur la santé ne se limitent pas à cela. Le Coronavirus peut également avoir des impacts négatifs sur les systèmes neurologique et cardiovasculaire. Grâce aux études scientifiques, on en apprend un peu plus chaque jour sur les ravages que peut causer cette maladie.

Le 7 mai 2021, des chercheurs de l’Université de Miami ont publié une étude dans le World Journal of Men’s Health qui nous dévoile un autre aspect inquiétant de la Covid-19. Selon eux, le Coronavirus serait aussi responsable de troubles de l’érection. Les chercheurs ont indiqué que cela était dû aux dommages causés par la maladie au niveau des vaisseaux sanguins.

Crédits Pixabay

Au vu des résultats de cette étude, on peut dire que ces messieurs ont tout intérêt à appliquer les gestes barrière et à se faire vacciner.

Un effet permanent de la Covid-19 ?

C’est en étudiant les tissus érectiles d’un groupe de patients devant subir une phalloplastie que les chercheurs ont pu mener cette étude.

Ils ont analysé des échantillons provenant de patients en bonne en santé et d’autres, prélevés sur des hommes ayant contracté le Coronavirus il y a des mois de cela. Les résultats ont révélé que deux patients testés positifs à la Covid-19 sont devenus impuissants après avoir contracté la maladie.

Il est à noter qu’ils ont été infectés il y a 6 à 8 mois plus tôt. Ces patients ont indiqué qu’ils n’avaient jamais souffert de troubles de l’érection auparavant. Aujourd’hui, la question est de savoir s’il s’agit d’un effet temporaire ou permanent de la Covid-19.

Une étude qui suscite les débats

Le docteur Ranjith Ramasamy, auteur principal de l’étude, s’est exprimé à ce sujet. Ces déclarations sont loin d’être rassurantes. À en croire ses dires, il y a de fortes chances pour que les troubles de l’érection liés à la Covid-19 soient permanents.

« Nous avons constaté que le virus affecte les vaisseaux sanguins qui alimentent le pénis, provoquant un dysfonctionnement érectile. Nous ne pensons pas que ce soit un effet temporaire. Nous pensons que cela pourrait être permanent. »

Les résultats de cette étude ont suscité des débats au sein de la communauté scientifique. Pour le docteur Ash Tewari, « les hommes ne devraient pas paniquer tant que d’autres recherches n’auront pas été effectuées. Un ou deux patients ne font pas une généralité. »

Mots-clés Covid-19