Covid-19 : un point sur la maladie qui touche les enfants

La maladie de Kawasaki est-elle liée au Covid-19 ? Cette question taraude les esprits des médecins du monde entier. Depuis quelques mois, des services de santé répartis aux quatre coins du globe ont rapporté une hausse inquiétante des cas d’enfants touchés par la maladie de Kawasaki, une pathologie infantile rare.

Aux États-Unis, près de 100 enfants ont contracté cette maladie au cours des deux derniers mois. Trois décès ont été répertoriés dans l’Etat de New York. Il est à noter que certains de ces patients ont été testés positifs au Covid-19. En France, la maladie de Kawasaki gagne aussi du terrain. D’après des chiffres communiqués par Santé Publique France, 144 enfants ont présenté un syndrome similaire à la maladie de Kawasaki dans l’Hexagone depuis le 1er mars 2020. Malheureusement, un de ces enfants, âgé de 9 ans, est décédé il y a quelques jours à Marseille.

crédits Pixabay

Face à l’ampleur de la situation, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, a déclaré que « Ce syndrome pourrait être lié au Covid-19. » En ce moment, les chercheurs du monde entier travaillent activement pour déterminer s’il existe réellement un lien entre les deux maladies.

La maladie de Kawasaki, une pathologie rare et peu connue

Beaucoup de personnes ignorent l’existence de la maladie de Kawasaki. Il faut dire qu’il s’agit d’une maladie assez rare dont on n’entend pas souvent parler. Aussi connue sous le nom de syndrome lympho-cutanéo-muqueux, la maladie de Kawasaki est une vascularite, c’est-à-dire une inflammation des vaisseaux sanguins.

Dans certains cas, elle peut entraîner des défaillances cardiaques et circulatoires, parfois même des anévrismes coronaires. Cette maladie touche surtout les enfants et les nourrissons. D’après certaines sources, les garçons y seraient plus sensibles.

Parmi les symptômes de la maladie, on citera entre autres les troubles digestifs et les douleurs abdominales mais aussi la fièvre, l’apparition de ganglions et les éruptions cutanées.

Une hausse inquiétante des cas de la maladie de Kawasaki

Les autorités sanitaires s’inquiètent et c’est à juste titre. En dehors de la France, l’Italie et l’Espagne ont également eu des cas d’enfants atteints de la maladie de Kawasaki. Au total, ce sont 230 « cas suspects » qui ont été répertoriés en Europe et au Royaume-Uni, où il y a également eu un décès.

D’après le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), les symptômes chez certains patients apparaissent comme « un mélange de ceux de la maladie de Kawasaki et d’un syndrome de choc toxique. » D’où l’appellation « pseudo-Kawasaki, » utilisée par le ministère de la Santé en France ou « Kawasaki like » pour les anglais.

Un lien avec le Covid-19 qui se confirme

Les services de santé ont été étonnés d’assister à une telle hausse des cas de la maladie de Kawasaki en pleine pandémie de Covid-19. Alors qu’à première vue, rien ne pouvait relier cette pathologie au Coronavirus, les autorités sanitaires ont été surprises de voir que certains des malades atteints de la maladie de Kawasaki ont, plus tard, été testés positifs au Covid-19.

D’après le site américain Reuters, une étude réalisée par l’université de Stanford a révélé qu’à New York, un nourrisson de 6 mois, hospitalisé à cause de la maladie de Kawasaki, a été testé positif au Coronavirus. « Quand le bébé est revenu avec des résultats positifs, c’était une surprise pour nous. » a déclaré le Dr Roshni Mathew, pédiatre au Lucile Packard Children’s Hospital.

Jusqu’ici, les enfants étaient plus ou moins épargnés par le virus. Les choses ont toutefois changé depuis l’apparition de ces nombreux cas liés à la maladie de Kawasaki. Le Dr Roshni Mathew a précisé dans son étude que les causes de cette pathologie étaient encore inconnues. Certains scientifiques privilégient la piste génétique mais il faudra encore poursuivre les recherches allant dans ce sens.

L’OMS fait appel aux chercheurs du monde entier

Même si le lien entre la maladie de Kawasaki et le Covid-19 est encore assez flou, les responsables de santé sont sûrs qu’il existe. Tedros Adhanom Ghebreyesus a incité les chercheurs du monde entier à se mobiliser pour faire avancer les recherches concernant ces maladies.

« Nous appelons tous les cliniciens dans le monde à travailler avec leurs autorités nationales et l’OMS pour être en alerte et mieux comprendre ce syndrome (Kawasaki) chez les enfants. » a-t-il déclaré.

Des pays comme l’Australie ont demandé à leurs experts de mener des enquêtes pour déterminer le lien entre la maladie de Kawasaki et le Covid-19. Affaire à suivre…