Covid-19 : un tableau pour mieux évaluer le risque de vos sorties

Le Covid-19 est toujours là, dans l’ombre, en embuscade, prêt à nous tomber dessus à bras raccourcis. Si la pandémie fait rage sur le territoire américain, elle n’a pas non plus quitté l’Europe. En France, par exemple, nous venons de passer la barre des 180 000 cas confirmés et des 30 000 décès.

Plus que jamais, il est donc indispensable de prendre des mesures drastiques afin de contenir la pandémie. Ce qui passe, bien entendu, par le port du masque et par l’application des gestes barrière.

Crédits Pixabay

Mais au-delà de ces considérations, il va aussi falloir que nous apprenions tous à vivre avec ce virus. Du moins tant qu’un vaccin n’est pas disponible.

Or justement, un panel d’experts s’est récemment réuni afin de classer la dangerosité des sorties et activités en ces temps d’épidémie. Et plutôt que d’établir une simple liste, ces derniers ont opté pour une présentation un peu plus originale, à savoir un tableau à code couleur.

Cinq catégories composent donc ce tableau, ces catégories allant du vert foncé au rouge.

En vert, les sorties présentant peu ou pas de risque

Parmi les sorties les moins risquées, on trouve bien entendu la promenade avec son chien, le vélo, la course à pied ou même le pique-nique en espace ouvert.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que ces sorties sont totalement sans risques, simplement qu’elles sont plus sûres que d’autres activités. Pour la course à pied, par exemple, il sera préférable de courir seul et d’éviter à tout prix les courses en groupe. Votre prochain marathon devra donc attendre. Ce qui vous laisse un peu de temps pour vous entraîner.

À lire aussi : Le Chili entraîne des chiens à détecter le Covid-19

En vert clair, les sorties présentant peu de risque

Ensuite, nous avons les sorties « vert clair » et donc les sorties présentant un risque limité. Le tennis en fait partie, de même pour le golf.

Idem pour les courses alimentaires, ou les séances shopping. Il est d’ailleurs important de rappeler que le masque est désormais obligatoire en espace clos. Et qu’il est indispensable de le porter correctement. Car non, un masque placé uniquement sur la bouche (et donc avec le nez dehors) ne protège absolument pas du virus.

À lire aussi : Covid-19, quels sont les masques les plus efficaces ?

En jaune, les sorties présentant un risque moyen

Après, nous avons les sorties présentant un risque moyen. Comme une visite aux urgences, chez le médecin ou même chez le dentiste, par exemple. Et ce en dépit que nos praticiens ont pris des mesures drastiques pour restreindre le risque d’infection.

Toujours dans la même catégorie, on va également trouver les sorties au musée, les repas au restaurant et en terrasse ou même les balades en taxi et/ou Uber.

À lire aussi : Les ultra-violets peuvent-ils réellement tuer le Covid-19 ?

En orange, les sorties présentant un risque moyen ou haut

On passe aux sorties présentant un risque moyen ou haut. Et là, attention, elles sont nombreuses.

En tête de liste figurent les entraînements à la salle de gym, puis les salons de coiffure et les barbiers. Contre toute attente, c’est aussi dans cette catégorie que le panel d’expert a classé le travail au bureau. Mais là, malheureusement, nous avons peu de marge de manoeuvre. Le télétravail a en effet ses limites et certaines professions ne peuvent pas le pratiquer.

C’est aussi dans cette catégorie que l’on trouve les repas pris à l’intérieur des restaurants.

À lire aussi : Covid-19, une nouvelle souche plus virulente identifiée

En rouge, les sorties présentant un risque élevé

Et puis, enfin, nous avons les sorties présentant un risque élevé. La liste est variée et très hétéroclite.

On trouve ainsi les fêtes en espace clos, mais aussi les bars et les night-clubs ou encore les sports de contact (basket, judo, etc) et tous les transports en commun comme l’avion, le bus, le RER, le métro ou encore le train.

C’est aussi dans cette catégorie que les experts ont classé les services religieux, les concerts, les séances en salle de cinéma ou encore les matchs.

Pour établir ce classement, les experts n’ont bien entendu pas appliqué la technique du doigt mouillé. Ils ont pris en compte les principales caractéristiques du virus, notamment en termes d’infectiosité.

Et sans surprise, ce sont les sorties en espaces clos qui sont les plus dangereuses… et par extension qui nécessitent le plus de prudence.

En temps de Covid-19, toutes les sorties ne se valent pas

En temps de Covid-19, toutes les sorties ne se valent pas