Covid-19 : une femme a accidentellement reçu 6 doses de vaccin en Italie

CNN rapporte une bien étrange histoire. En Italie, une femme âgée de vingt-trois ans a en effet accidentellement reçu 6 doses de vaccin anti Covid-19, des doses administrées par un hôpital local.

L’Italie, comme la plupart des pays européens, a été durement touchée par la pandémie de Covid-19. Comme l’indique le portail de Google, depuis le début de l’épidémie, les autorités sanitaires italiennes ont ainsi enregistré plus de 4,1 millions de cas, pour 123 031 décès.

Crédits Pixabay

Des chiffres finalement assez proches de ceux enregistrés par la France.

L’Italie durement touchée par la Covid-19

Chez nous, le nombre de cas approche en effet des six millions, pour un peu plus de 105 000 décès.

Face à la situation, l’Italie a pris des mesures drastiques. Confinement de la population, distanciation sociale, nos voisins européens ont appliqué les mêmes mesures. Jusqu’à l’arrivée des vaccins. Le gouvernement italien a en effet lancé une vaste campagne de vaccination à travers tout le territoire afin de protéger les membres les plus fragiles et les plus exposés de sa population.

Avec quelques erreurs visiblement. Dimanche 9 mai, une femme âgée de vingt-trois ans a en effet reçu accidentellement six doses de vaccin en se rendant à l’hôpital Noa de Toscane dans le centre de l’Italie.

6 doses de vaccin dans une seule et même seringue

Les doses en question n’ont bien entendu pas été administrées individuellement. D’après la porte-parole de l’hôpital, une infirmière a en effet rempli par inadvertance une seringue avec un flacon entier de vaccin, un flacon contenant à lui seul six doses. Elle n’a réalisé son erreur qu’en voyant les cinq seringues vides restantes.

L’hôpital a immédiatement réagi et la jeune femme a été placée en observation pendant vingt-quatre heures. Elle a été placée sous surveillance étroite et ses constantes ont été vérifiées régulièrement afin de s’assurer de son bon état de santé. Elle a ensuite pu quitter l’hôpital le lendemain, soit le lundi 10 mai.

L’équipe médicale va bien entendu continuer à la surveiller, ce qui sera d’autant plus facile que la patiente travaille comme interne pour l’hôpital où l’erreur a été commise. Elle est affectée au service de psychologie de l’établissement et c’est la raison pour laquelle il lui a été proposé de se faire vacciner.

Aucune complication

Depuis le mois d’avril, le gouvernement italien a en effet adopté un décret spécial rendant la vaccination obligatoire pour tout le personnel de santé, mais aussi pour les employés travaillant en pharmacie. En cas de refus, ils peuvent subir une suspension de salaire.

Toujours selon les chiffres officiels, le nombre de cas semble diminuer progressivement en Italie. Les pouvoirs publics enregistrent en effet une moyenne de 10 000 nouveaux cas par jour. Au plus fort de l’épidémie, nos voisins ont atteint les 35 000 cas journaliers.

A noter que cette femme a été vaccinée au vaccin de Pfizer-BioNTech.

Note : Le portail de Google fonctionne comme un agrégateur et il regroupe ainsi les chiffres communiqués par plusieurs instances sanitaires comme le JHU CSSE Covid-19 Data ou Our World In Data.

Mots-clés Covid-19