Covid-19 : Moderna commence à tester son vaccin sur les enfants et les bébés

Moderna a été parmi les premiers à proposer un vaccin capable de protéger de la Covid-19, un vaccin dont le taux d’efficacité a dépassé les 95 % lors des tests menés sur les adultes.

Depuis, son usage a été autorisé par les organismes de santé et le vaccin a donc été intégré aux campagnes de vaccination menées en Amérique du Nord, mais également en Europe. En France, par exemple, trois vaccins différents sont actuellement utilisés : Pfizer, Moderna et AstraZeneca, dont on parle beaucoup.

Crédits Pixabay

Si ces trois vaccins affichent de nombreuses différences, ils ont une chose en commun. A ce stade, ils n’ont été utilisés que sur des adultes.

Moderna va tester son vaccin Covid-19 sur des enfants et des bébés

Mais cela pourrait changer très prochainement.

Comme le rapporte Moderna, l’entreprise a en effet commencé à tester son vaccin Covid-19 sur des enfants et des bébés. Des enfants et des bébés âgés de 6 mois à 11 ans.

Le premier essai, mené uniquement aux Etats-Unis et au Canada, se déroulera en deux parties. Dans un premier temps, Moderna va tester comment les participants réagissent à différentes doses de son vaccin. Les équipes administreront ainsi une dose de 50 à 100 microgrammes aux enfants de plus de deux ans, contre des doses de 25, 50 ou 100 microgrammes pour les bébés âgés de 6 mois à 2 ans.

Cette phase sera capitale et deux doses seront administrées à chaque enfant avec un intervalle de 28 jours. Soit un intervalle équivalent à celui mis en place pour les adultes.

Un essai qui se déroulera en deux phases

Moderna officiera avec prudence. Les premiers enfants vaccinés se verront en effet administrer la dose la plus faible. Les médecins pourront alors suivre leurs réactions et s’assurer qu’ils ne développent pas d’effets secondaires. Si tout se passe bien, des doses plus fortes seront données aux autres enfants.

Suite à cette première étape, Moderna effectuera une analyse complète afin de déterminer avec précision quelle dose convient le mieux à chaque groupe d’âge. Une étape délicate, trouver le juste équilibre ne sera pas facile.

Viendra ensuite la seconde étape du test. Une étape un peu plus conventionnelle. Les participants restants seront ainsi divisés en deux groupes différents. Le premier groupe recevra le vaccin, avec la dose déterminée lors de la première phase. Le second groupe se contentera pour sa part d’un placebo à base de solution saline.

Une première campagne de vaccination à l’horizon 2022

Les participants seront bien entendu suivis après leurs injections, et ce pour une durée d’un an. Les médecins de Moderna analyseront leurs résultats en se basant sur leurs niveaux d’anticorps et ils s’assureront bien entendu par la même occasion que les enfants et les bébés ne développent pas d’effets secondaires.

Si tout se passe bien, le vaccin pourra alors être distribué à la population. Moderna part sur un délai d’un an, avec une distribution qui pourrait donc démarrer en juin 2022.

Très conséquent, l’essai devrait en effet compter un total de 6 750 participants, qui s’ajouteront aux trois mille adolescents âgés de 12 à 17 ans qui participent actuellement un autre essai.