Covid-19 : L’Union européenne statuera sur les vaccins Pfizer/Moderna en décembre

Alors que plusieurs pays du vieux continent font actuellement face à une deuxième vague de COVID-19, l’Union européenne pourrait bien donner son feu vert aux vaccins anti-coronavirus développés par Moderna et Pfizer/BioNTech ! La nouvelle a été annoncée le 19 novembre dernier par Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne lors d’une visioconférence.

Mme von der Leyen a indiqué que l’Agence européenne des médicaments (EMA) était actuellement « en discussions quotidiennes » avec la Food and Drug Administration (FDA) pour jauger l’efficacité et la sécurité des vaccins Pfizer/Moderna, et ainsi « synchroniser leurs évaluations ».

crédits pixabay

Si toutes « les procédures se passent sans problème », l’EMA pourrait alors « donner l’autorisation conditionnelle de mise sur le marché des vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna dès la deuxième moitié de décembre », a solennellement conclu Ursula von der Leyen lors de la visioconférence.

Un vaccin anti COVID-19 efficace à 95 %

Selon les derniers rapports dévoilés par Moderna, son vaccin offrirait une efficacité presque parfaite de 94,5 %. A noter que ces chiffres proviennent de données provisoires issues d’essais cliniques avancés. Le laboratoire américain a indiqué que la production de ses vaccins avait déjà commencé aux États-Unis où il a d’ailleurs déjà déposé une demande d’autorisation de mise sur le marché.

Pour ce qui est de l’Europe, le contrat qui lie Moderna et l’Union européenne fait état d’une possible fourniture de 80 millions de vaccins par le laboratoire américain, avec une option d’achat de 80 millions de doses en plus, soit jusqu’à 160 millions vaccins anti COVID-19 !  

A lire aussi : Covid-19, un troisième vaccin en bonne voie

Sept contrats de vaccins pour la Commission européenne !  

Bien décidée à trouver et fournir un moyen efficace de se protéger du Coronavirus, la Commission européenne a signé de nombreux contrats auprès de plusieurs fabricants d’éventuels vaccins anti COVID-19. Ainsi en plus de Moderna, l’EMA pourrait aussi précommander des vaccins auprès du suédo-britannique AstraZeneca, de l’américain Johnson & Johnson, du duo franco-britannique Sanofi-GSK, du duo américano-germanique Pfizer-BioNTech mais aussi chez l’allemand CureVac.

A lire aussi : Les Etats-Unis veulent lancer une première campagne de vaccination anti Covid-19 avant la fin de l’année

Mais ce n’est pas tout, car la Commission compte également signer un septième et « nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 ». Aucune précision n’a pas encore été donnée concernant ce fameux contrat, mais Ursula von der Leyen a indiqué que le but est de « constituer l’un des portefeuilles de vaccins contre le Covid-19 le plus complet au monde » afin de fournir aux Européens « un accès aux vaccins les plus prometteurs en cours de développement. »