Covid-19 : une nouvelle variante détectée dans 13 pays

Selon un rapport rédigé par des chercheurs de l’Université d’Edimbourg, une nouvelle variante du coronavirus aurait été découverte dans plusieurs pays dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Nigéria. Les scientifiques l’ont dénommée « B.1.125 », et elle est actuellement présente dans 13 pays.

D’après ce que les scientifiques ont découvert, cette nouvelle variante a subi une mutation au niveau de la protéine de spicule qui lui permet de se fixer et pénétrer dans les cellules humaines. Cette mutation, appelée également E484K, aurait déjà été détectée auparavant sur les autres variantes du coronavirus rencontrées au Brésil et en Afrique du Sud. Certains des échantillons de la variante B.1.1.7 découverte au Royaume-Uni auraient également présenté la mutation E484K.

Crédits Pixabay

D’après les chercheurs, la mutation E484K pourrait permettre au virus d’échapper aux anticorps neutralisants qui l’empêchent d’infecter les cellules. Elle pourrait également rendre les vaccins actuels moins efficaces. 

Une variante plus résistante du coronavirus ?

Simon Clarke, professeur associé de microbiologie cellulaire à l’Université de Reading, a déclaré que cette nouvelle variante pourrait être plus résistante que la souche originale, étant donné que la mutation E484K a rendu la variante sud-africaine résistante à certains vaccins.

« Nous ne savons pas encore dans quelle mesure cette nouvelle variante se propagera, mais si elle réussit, on peut présumer que l’immunité générée par tout vaccin ou infection antérieure sera émoussée », a-t-il expliqué.

Pour le moment, on ignore si la variante B.1.125 est plus contagieuse que la souche originale du coronavirus. Par contre, le CDC ou Centers for Disease Control and Prevention a déjà annoncé que les autres variantes originaires de l’Afrique du Sud, du Royaume-Uni et du Brésil peuvent se propager plus rapidement que la souche initiale.   

A lire aussi : Covid-19, 7 nouveaux variants découverts aux Etats-Unis

Plusieurs pays concernés

Les rapports gouvernementaux du Royaume-Uni indiquent que la variante B.1.125 a été retrouvée dans 46 cas d’infection depuis le 17 février. Selon le rapport de l’Université d’Edimbourg, la nouvelle variante a été détectée pour la première fois en décembre 2020 au Nigéria. L’article indique également que 12 cas impliquant la nouvelle variante ont été détectés aux Etats-Unis depuis le 17 février. 

A lire aussi : Bientôt un test salivaire pour détecter la Covid-19 ?

Dans un article de blog, le PHE (Public Health England) a déclaré que des enquêtes sont actuellement en cours pour déterminer et confirmer le pays d’origine de B.1.125. La directrice médicale de l’agence, Yvonne Doyle, a toutefois rassuré dans un communiqué qu’il n’existe encore actuellement aucune preuve démontrant que ces mutations sont capables d’aggraver la maladie ou de transmettre le virus de façon accrue.