Covid-19 : à New York, un variant capable de résister aux vaccins

Une variante du coronavirus est actuellement en train d’envahir New York et de mettre les scientifiques dos au mur. Il s’agit de la variante B.1.526, la dernière variante connue à ce jour du Covid-19, nous rapporte Livescience.

Cette variante serait apparue pour la première fois à New York en novembre 2020. Cette variante s’est depuis tellement propagée qu’elle représente actuellement 25% des génomes de coronavirus séquencés à New York au cours de ce mois de février et qui ont été publiés dans la base de données mondiale GISAID.

Crédits Pete Linforth – Pixabay.com

Des chercheurs du California Institute of Technology ont justement parcouru cette base de données pour rechercher des mutations dans la protéine de pointe du virus et ont identifié la variante B.1.526. La protéine de pointe du virus n’est autre que la structure qui permet au virus de se lier et de pénétrer dans les cellules humaines.

Des mutations virulentes qui se propagent de manière préoccupante

D’après les recherches publiées par les chercheurs dans la base de pré-impression bioRxiv, cette variante B.1.526 comporte deux branches aux mutations inquiétantes. La première branche comporte une mutation appelée E484K qui peut réduire la capacité de certains anticorps à neutraliser le virus et même, à rendre les vaccins du coronavirus partiellement inopérants sur le virus. La seconde branche a quant à elle une mutation intitulée S477N qui aide le virus à se lier plus étroitement aux cellules, explique le New York Times.

Les chercheurs de l’Université de Columbia ont également identifié la variante B.1526 en séquençant plus de 1.100 échantillons de virus prélevés sur des patients atteints de Covid-19 dans leur hôpital. Ils ont constaté que la variante B.1.526 avec la mutation E484K s’était rapidement propagée au cours des deux dernières semaines et infecte actuellement 12% de patients.

A lire aussi : Covid-19, un nouveau variant détecté dans 13 pays

Cette nouvelle variante pourrait même surpasser les variantes existantes

Le Dr David Ho, directeur du centre de recherche sur le Sida à l’Université de Columbia, qui a dirigé l’étude, a déclaré à CNN qu’il s’inquiétait du fait que cette nouvelle variante commence « à dépasser d’autres souches, tout comme les variantes britanniques et sud-africaines l’ont fait dans ces pays ».

Toutefois, le Dr Ho a déclaré que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si cette variante est plus virulente que les autres. En tout cas, selon Kristian Andersen, un virologue du Scripps Research Institute de San Diego, cette variante est certainement à surveiller.