Covid-19 : les experts de l’OMS ont enquêté à Wuhan, conclusion, le virus ne s’est pas échappé d’un laboratoire

Depuis le début de cette épidémie, une théorie selon laquelle la Chine serait derrière toute l’affaire a fait couler beaucoup d’encre. Ainsi, le coronavirus à l’origine de cette maladie qui prend la planète entière en otage serait né dans un laboratoire situé à Wuhan (Chine),  qui se serait ensuite échappé pour infecter le monde. Et même l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a pris cette hypothèse très au sérieux.

Afin d’élucider cette affaire, l’OMS a décidé d’envoyer une équipe d’experts à Wuhan. Et après quelques semaines d’enquête, le résultat est tombé. Contrairement à ce que beaucoup pensaient, le Sars-CoV-2 n’est pas l’œuvre d’un groupe de scientifiques mal intentionnés, même si de nombreux faits suggèrent cette option.

Crédits Pixabay

Les experts ont ainsi démantelé le mythe de la création du coronavirus en laboratoire. Malgré tout, les vraies origines de ce fléau restent encore un mystère. Parmi les causes probables de l’apparition du Sars-CoV-2, l’hypothèse d’une transmission homme-animal reste d’actualité.

La Chine a donné le feu vert aux experts de l’OMS pour enquêter

Wuhan fut comme vous le savez l’épicentre de cette pandémie qui affecte aujourd’hui le monde entier. Et pour en savoir plus sur le Sars-CoV-2, mais surtout pour confirmer si l’hypothèse avançant que le coronavirus s’est échappé d’un laboratoire à Wuhan, l’OMS y a envoyé des experts au mois de janvier. Une équipe constituée de 10 enquêteurs internationaux.

Arrivés le 14 janvier 2021 en territoire chinois, ces spécialistes ont travaillé au cours des semaines suivantes, sous haute surveillance des autorités chinoises. Ils ont néanmoins pu enquêter sur dix zones stratégiques, dont le marché de Wuhan et notamment le fameux laboratoire.

Une fois les inspections terminées, le verdict est tombé : le Sars-CoV-2 ne provient pas d’un laboratoire. Précisons que Mike Pompeo, l’ancien secrétaire d’État des États-Unis, soutenait fortement cette hypothèse. Quoi qu’il en soit, même si la Chine n’a pas créé le Sars-CoV-2, il faut reconnaître qu’elle est en grande partie fautive pour l’avoir propagé dans le monde.

L’OMS se penche maintenant sur l’hypothèse de l’animal

Selon Peter Ben Embarek, expert en sécurité alimentaire et en maladies animales de l’OMS, le Sars-CoV-2 pourrait finalement n’être qu’un virus venant d’un animal. D’ailleurs, les noms de plusieurs d’espèces ont déjà circulé depuis l’apparition du virus, entre autres la chauve-souris et le fameux pangolin.

Ceci étant, identifier l’espèce en question n’est pas une mince affaire.

En tout cas, même si l’espèce à l’origine du coronavirus reste pour le moment inconnue, l’OMS a peut-être trouvé comment ce fléau a infecté l’être humain. Selon Embarek, cela aurait pu se faire par le biais de mets surgelés. Une histoire à suivre.