Web

Criter Japon, pour surveiller la radioactivité en France

Les évènements tragiques qui se sont déroulés au Japon depuis vendredi dernier ont secoué le monde, certes, mais ils ont également ravivé un certain nombre de peurs. Le nucléaire est désormais pointé du doigt, la plupart des gens craignent de vivre, ou de revivre, un épisode analogue à celui de Tchernobyl et les hautes instances de notre gouvernement font tout ce qu’elles peuvent pour tenter de répondre aux inquiétudes des français. Et justement, l’IRSN a mis en ligne depuis le 14 mars dernier une carte interactive permettant à tout un chacun de suivre le taux de radioactivité de l’hexagone.

En effet, un certain nombre de français craignent d’être touchés par les radiations. Le nucléaire et ses conséquences sur l’homme font peur et beaucoup se souviennent du 26 avril 1986, lorsque l’incident de Tchernobyl s’est produit. Moi-même je n’étais alors qu’un enfant mais je me souviens très clairement de la réaction horrifiée de mes parents. D’ailleurs, au passage, on pourra également se rappeler du fameux nuage de radiation qui n’avait pas touché la France et qui s’était arrêté juste à nos frontières, comme par magie. Bien sûr, c’est ce que notre gouvernement de l’époque avait tenté de nous faire croire, nous savons aujourd’hui qu’une partie de l’hexagone a bel et bien été touchée par ce nuage et qu’il en a résulté un bon nombre de cancers de la thyroïde.

Dans ce contexte, on comprend pourquoi l’Europe a peur. On comprend donc pourquoi les français sont nombreux à se précipiter vers la pharmacie la plus proche, espérant ainsi trouver des pastilles d’iode. Bien sûr, ce n’est pas nécessaire et si cela devait le devenir ce serait de toute manière notre gouvernement qui en assurerait la distribution. Quoi qu’il en soit, tout le monde craint aujourd’hui un nouvel incident nucléaire de grande ampleur et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, dont on ne parle presque jamais, a décidé de sortir un un outil dédié à la surveillance de la radioactivité pour aider les français à y voir plus clair.

Cet outil, qui se présente sous la forme d’une carte interactive, permet d’accéder aux mesures de rayonnement gamma dans l’air ambiant. Ces mesures sont transmises par des sondes spécifiques et offrent ainsi une vue d’ensemble du taux de radioactivité de l’hexagone. Cela ne se voit pas sur la capture qui illustre cet article mais il est ainsi possible de visualiser d’un seul coup d’oeil les zones les plus riches en terme de radiations. Ces dernières sont ainsi symbolisées par la couleur jaune, tandis que le vert indique des zones “propres”. Précisons toutefois que les données affichées sont décalées d’une heure. D’autres mesures viendront bientôt enrichir cette carte. Des mesures effectuées aussi bien sur les filtres aérosols que sur les eaux de pluie.

En revanche, il est important de savoir que cette carte est protégée par un mot de passe. Pour accéder à ces données, il faudra donc taper “criter” en identifiant et en mot de passe. Cela étant dit, si vous décidez de vous précipiter dessus dès maintenant, sachez que l’accès à cette carte est très difficile en raison d’un grand nombre de connexions. La meilleure solution consiste donc à attendre les heures creuses pour vous y connecter.  Et pour finir, on ne manquera évidemment pas d’avoir une pensée pour nos amis japonais qui sont actuellement en train de vivre l’un des épisodes les plus noirs de leur histoire.

Merci à Antoine pour l’info.

Mots-clés web