Cryodrakon boreas, le plus grand animal volant connu de l’histoire

Depuis près de tente ans, le fossile d’un ptérosaure a été conservé au Royal Tyrrell Museum du Canada. L’espèce à laquelle ces ossements exceptionnellement conservés appartenaient n’avait jamais été clairement identifiée. Les scientifiques ont initialement supposé qu’il s’agissait d’un Quetzalcoatlus northropi, appartenant au groupe des azhdarchidés, une sous-espèce de ptérosaure.

Récemment, une nouvelle équipe de paléontologues a finalement publié une description de l’espèce.

nuages

Crédits Pixabay

Le squelette de l’animal a été déterré en 1992, dans la région des Badlands, en Alberta (grand Ouest canadien). Certaines parties des ailes, des pattes, du cou et des côtes sont restées intactes. Les chercheurs ont conclu que le fossile appartenait à la créature volante la plus gigantesque qui n’ait jamais existé. Ils l’ont nommé Cryodrakon boreas, une appellation grecque qui signifie « Dragon gelé du vent du nord ».

L’équipe pense que ces lézards géants auraient survolé l’Amérique du Nord préhistorique. Ils auraient vécu durant le Crétacé supérieur, il y a environ 77 millions d’années. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le Journal of Vertebrate Paleontology.

Une combinaison entre la girafe, le lézard et la cigogne

Les paléontologues ont analysé les dimensions des os de l’animal et les ont comparés à ceux d’autres espèces déjà connues. Cela leur a permis de déduire qu’un Cryodrakon boreas adulte pouvait atteindre jusqu’à trois mètres de haut et six mètres d’envergure. L’animal pouvait peser jusqu’à 250 kilos.

Les scientifiques ont constaté que le ptérosaure n’était pas doté de mâchoire. Toutefois, ils pensent que c’était un carnivore. Son régime alimentaire aurait probablement été constitué de petites proies, comme des lézards, de petits mammifères, voire de petits dinosaures.

L’un des auteurs de l’étude, un fan de la série Game of Thrones, aurait même voulu lui donner le nom de Viserion. C’est celui de l’un des dragons de Daenerys, dragon qui s’est transformé en glace après avoir été tué par les marcheurs blancs. Néanmoins, Cryodrakon boreas ressemblait davantage à une combinaison entre la girafe, le lézard, la cigogne qu’à la créature de la série de HBO.

Une belle découverte

« C’est une belle découverte. Nous savions que cet animal était présent ici, mais maintenant nous pouvons prouver qu’il est différent des autres, et lui donner un nom », a confié David Home, chercheur à l’Université Queen Mary de Londres.

« L’animal, de son vivant, n’aurait pas été un dragon gelé », a souligné Mike Habib, coauteur de l’étude et paléontologue à l’University of Southern California. « Il aurait volé dans un paysage qui aurait été raisonnablement tempéré… mais beaucoup plus chaud que le centre de l’Alberta ne l’est maintenant. »

« Pour moi, en tant que Canadienne qui travaille aussi sur les ptérosaures, c’est plutôt cool d’avoir un vrai nom pour un animal qui traîne depuis un certain temps », a affirmé la paléontologue Liz Martin-Silverstone, associée de recherche à l’Université de Bristol, qui n’a pas participé à cette étude.

Mots-clés paléontologie