Crytek pourrait abandonner son procès contre les développeurs de “Star Citizen” sous une avalanche de révélations

C’est la fin d’une saga qui aura duré 2 ans mais probablement le début d’une autre : Crytek serait prêt à abandonner ses charges contre Cloud Imperium Games Corporation – développeurs du jeu Star Citizen – dans un revirement de situation surprenant.

Le procès avait débuté en décembre 2017 lorsque le développeur allemand Crytek avait poursuit en justice Cloud Imperium Games et Robert Space Industries les accusant d’avoir utilisé leur moteur de jeu Cry Engine sans leur accord sur l’extension solo de Star Citizen intitulée Squadron 42. La principale défense des accusés avait été de préciser que le développement de Squadron 42 était passé sur leur moteur maison, le Lumberyard Engine, propriété d’Amazon et donc contraire aux accusations de Crytek.

Revirement de situation

Mais CIGCsemble prendre une direction tout à fait différente en interne sans exposer les grandes lignes au public et à ses nombreux, très nombreux backers. Squadron 42, d’abord annoncé comme un jeu à part dont la sortie était initialement prévue pour 2020, ne sortira finalement pas cette année et ne sera pas non plus un titre totalement séparé de Star Citizen si l’on en croit les documents du procès, et donc invaliderait certaines des charges retenues.

L’enquête a également révélé un autre fait des plus surprenants : aucun changement de moteur n’a eu lieu jusqu’à ce jour si l’on en croit l’extrait choisi par le site DualShockers :

Cette affaire a été marquée par la tendance de CIG a dire des choses dans des déclarations publiques et son contraire au cours de ce litige. Par exemple, CIG avait précédemment déclaré avoir fait l’échange de l’utilisation du Lumberyard Engine pour Star Citizen mais également Squadron 42, mais a été forcé a confirmer au cours du contentieux qu’aucun échange n’a eu lieu…

A la frontière de la publicité mensongère, les choses ne semblent pas s’arranger du point de vue de la communication pour CIG – mais leurs problèmes judiciaires semblent toutefois être en suspens, Crytek ayant demandé à repousser le procès au mois d’octobre 2020 tant que Squadron 42 ne sort pas en standalone.

Le groupe allemand semble même soulever des doutes quant à la stratégie interne de CIG, déclarant que le développeur n’aurait pas encore décidé du modèle de sortie pour cette extension solo.

Mots-clés crytekstar citizen