CS:GO : des joueurs professionnels arrêtés en Australie

Les Australiens adorent les jeux d’argent. En 2018, les parieurs du pays ont dépensé en moyenne onze mille dollars australiens par personne, soit l’équivalent de 6 700 euros par adulte par année. Récemment, de plus en plus de parieurs se sont tournés vers l’e-Sport. Le jeu de tir Counter-Strike : Global Offensive (CS:GO), développé par Valve Corporation, est devenu très populaire en Australie.

Dernièrement, les forces de l’ordre australiennes ont procédé à l’arrestation de six joueurs professionnels.

Facepalm

Crédits Pixabay

Ces derniers font partie d’une vingtaine de personnes suspectées d’avoir voulu truquer des matchs de CS:GO et parier dessus. Ils ont entre 19 à 22 ans. Leurs noms n’ont pas été dévoilés. À l’heure actuelle, l’enquête est toujours en cours.

L’industrie des jeux d’argent est très contrôlée en Australie. Néanmoins, d’après le commissaire Neil Paterson de la police de l’État de Victoria, le présent cas est une situation inédite.

Au moins cinq matchs de la ligue ont été touchés

L’enquête est assurée par le Victoria Police’s Sporting Integrity Intelligence Unit et l’Organised Crime Intelligence Unit.

Dans un communiqué de presse publié la semaine dernière, les forces de l’ordre ont annoncé que l’information leur serait parvenue grâce à Sportsbet, l’une des entreprises qui ont enregistré le pari.

« On croit qu’au moins cinq matchs de la ligue ont été touchés », ont-elles déclaré.

Une industrie sportive émergente

Près de sept millions d’Australiens sont considérés comme des joueurs réguliers. Notons que le pays compte environ vingt-cinq millions d’habitants. Les jeux d’argent y sont de plus en plus populaires.

Actuellement, l’e-Sport est un secteur très lucratif. Selon les prévisions des experts, publiées par Newzoo, les revenus du secteur atteindront un milliard de dollars cette année. Ceux-ci sont essentiellement répartis entre les équipes et les marques, les parrainages, la publicité via des plateformes, les frais de publication de jeux et les droits des médias.

« L’e-Sport est vraiment une industrie sportive émergente et avec cela viendra la demande de disponibilité des paris sur les résultats des tournois et des matchs », a déclaré Paterson. « Il est important que la police et d’autres agences dans les secteurs de l’application de la loi, du jeu et des paris continuent à travailler ensemble pour cibler toute activité suspecte. »