Ils sont parvenus à cultiver une oreille à partir d’une pomme

Il s’agit d’une véritable prouesse. En s’appuyant sur des cellules HeLa, des chercheurs canadiens sont en effet parvenus à cultiver une oreille à partir d’un simple fruit, et plus précisément à partir d’une pomme. Le plus incroyable, c’est que cette dernière pourrait tout à fait être transplantée sur un individu.

Tout a commencé dans les années 50, avec une femme afro-américaine du nom de Henrietta Lacks. Elle s’est réveillée un beau matin avec une terrible douleur au niveau du ventre, une douleur accompagnée de nombreux saignements. C’était le 29 janvier 1951.

Pomme Oreille

Des chercheurs canadiens ont réussi à cultiver une oreille avec une pomme.

Elle habitait dans l’état du Maryland et elle a donc du se rendre à l’hôpital Johns-Hopkins pour se faire examiner.

Une expérience qui trouve ses origines dans les années 50

Cet établissement était en effet le seul à accepter des patients noirs dans la région. En procédant à divers tests, les médecins ont fini par trouver une tumeur située sur le col de l’utérus.

Cette découverte les a beaucoup surpris, et ce pour une raison assez évidente : Henrietta ne présentait aucune anomalie lors de sa dernière visite de contrôle, une visite qui avait eu lieu quelques mois plus tôt à la suite de son dernier accouchement.

Les médecins ont alors prélevé plusieurs échantillons de la tumeur, sans son consentement. En parallèle, ils ont tenté de la traiter avec des tubes de radium mais ils n’ont pas eu l’effet escompté. Elle est donc retournée à l’hôpital le 8 août de la même année pour un nouveau traitement et elle est morte quelques semaines plus tard, à 31 ans. L’autopsie a révélé qu’elle avait des métastases dans tout le corps.

A l’époque, son époux s’était fermement opposé à ce que des prélèvements soient faits sur la dépouille de sa femme mais cela n’a pas arrêté les médecins. Ces derniers souhaitaient effectivement comprendre comment une femme se trouvant en bonne santé avait pu développer une tumeur aussi maligne en si peu de temps.

Après avoir analysé leurs prélèvements, ces derniers se sont rendus compte que les cellules de la tumeur étaient capables de se diviser à l’infini. Elle était donc virtuellement immortelle.

Des cellules capables de se diviser à l’infini

Les choses ont alors pris une tournure inattendue. Les médecins ont commencé à cultiver ces cellules en laboratoire et elles ont ensuite été utilisées dans le monde entier, sous le nom de « cellules HeLa », en hommage à Henrietta.

Elles ont considérablement fait avancé la recherche et elles ont notamment permis aux médecins de mettre au point un vaccin contre la poliomyélite. Mieux, elles les ont aussi aidé à mieux comprendre le fonctionnement des tumeurs et des virus.

Mais quel est le rapport avec une oreille cultivée sur une pomme ?

Il est simple, en fait : es chercheurs à l’origine de cette prouesse insolite se sont appuyés sur des cellules HeLa pour créer une oreille à partir d’une pomme. Pour mener à bien leur projet, ils ont commencé par sélectionner une pomme ordinaire et par retirer toutes les cellules contenant l’ADN du fruit, pour garder uniquement des matériaux cellulosiques.

Ils ont ensuite utilisé ces matériaux pour construire l’oreille, après avoir inséré des cellules HeLa dans les matériaux restants.

Alors bien sûr, cette fameuse oreille est loin d’être parfaite, mais cette expérience offre tout de même de nombreuses perspectives et il viendra peut-être un jour où nous pourrons cultiver des organes humains en utilisant de simples fruits.

https://www.youtube.com/watch?v=QgC7gvW0Kwo