Curiosity a découvert des roches violettes à la surface de Mars

Curiosity n’a pas fini de nous surprendre. En novembre, le rover a en effet réussi à prendre en photo une région montagneuse située non loin de la base du Mont Sharp. Elle laisse apparaître d’étranges violettes.

Le robot a quitté la surface terrienne en 2011, à bord d’une sonde spécialement développée pour l’occasion. Cette dernière a filé droit à travers l’espace et elle a fini par atteindre sa destination en 2012, quelques mois à peine après le lancement de la fusée Atlas V. Le voyage s’est déroulé sans la moindre anicroche.

Couleur Curiosity

Drôles de roches, n’est-ce pas ?

L’appareil s’est posé dans le cratère Gale. Curiosity a été libéré quelques heures plus tard et il a commencé à arpenter la planète.

Curiosity a découvert des roches violettes présentes aux pieds du Mont Sharp

Le rover développé par la NASA et ses partenaires est bien plus massif que les modèles précédents et il embarque ainsi pas moins de 75 kg de matériel scientifique, dont deux laboratoires capables d’analyser les prélèvements effectués par le robot.

En parallèle, Curiosity est aussi équipé de plusieurs caméras et d’un module de communication. Toutes les données collectées sont automatiquement envoyées vers les équipes terriennes avant d’être analysées.

De temps à autre, le robot prend aussi des photos de son environnement et il les envoie ensuite à la NASA. L’agence spatiale en conserve beaucoup, mais il lui arrive aussi d’en partager sur les réseaux sociaux et c’est précisément ce qu’elle a fait en début de semaine, cette fois avec un cliché présentant plusieurs roches violettes en  provenance d’une chaîne montagneuse située à proximité du Mont Sharp.

Massif, ce mont s’étend sur environ 150 mètres de diamètre et il se trouve à environ cinq kilomètres du site d’atterrissage de la mission.

Une couleur causée par la présence d’hématite ?

Le robot nous a fait parvenir de nombreuses photos de la région, mais ce cliché est nettement plus intéressant que les précédents. Comme la NASA le fait remarquer dans son communiqué, “les variations de couleur [des roches] montrent la diversité de leur composition sur le mont Sharp”. D’après les différents experts de l’agence américaine, “ce ton pourpre des riches du premier plan a été déjà vu sur d’autres roches où l’instrument (…) de Curiosity avait détecté de l’hématite”.

L’hématite est un minéral extrêmement courant sur la Terre. Il peut être noir ou gris argenté, mais il arrive parfois qu’il paraisse rouge en raison des formes cristallines qui le composent. C’est précisément ce qui donnerait cette teinte étrange aux pierres immortalisées par le cliché de Curiosity.

Il faudra cependant attendre les prochains prélèvements du robot pour s’en assurer. Des prélèvements qui nous aideront sans doute à mieux comprendre la composition de la planète et, par extension, son histoire.

Mots-clés curiositymarsNASA