Curiosity a percé la croûte martienne

Sur le site de JPL ou Jet Propulsion Laboratory de la NASA, les membres de l’équipe ont annoncé le 10 février dernier que le rover martien Curiosity avait réussi à percer une nouvelle fois la croûte martienne. D’après le post, il s’agit ici du 24e trou de forage réalisé par le robot depuis son arrivée sur la Planète Rouge.

L’équipe de JPL a reçu une image prise par la caméra Hazcam placée à l’avant du rover indiquant que le forage a été réussi. L’image en question montre le robot en pleine action au niveau de la zone cible dénommée « Hutton ».

Crédits Pixabay

Selon les chercheurs, leur programme d’activité après ce forage a été centré sur la caractérisation de l’échantillon obtenu ainsi que sur des observations additionnelles.

Le programme de Curiosity durant Sol 2669

Les scientifiques de JPL ont indiqué dans le post que le rover Curiosity allait passer Sol 2669 à effectuer une série d’expériences de « caractérisation en portions ». Le but de cette manœuvre est d’abord de savoir quelle quantité de poudre a été collectée par le foreur. Puis, cela servira aussi à s’assurer que la quantité appropriée est fournie aux instruments SAM et CheMin du rover.

Ainsi, le travail consiste tout d’abord à déposer une portion dans l’espace de travail et à la photographier avec le Mastcam en prenant des images avant et après. Ce processus sera répété deux fois, et l’instrument SAM sera fourni en échantillon tout en prenant des images. Après la caractérisation en portions, l’instrument ChemCam RMI sera utilisé pour prendre des photos du trou laissé par le forage.

Qu’en est-il de Sol 2670 et Sol 2671?

Le travail à effectuer par Curiosity durant Sol 2670 a aussi été décrit dans la publication sur le site de JPL. Ainsi, le rover va commencer sa journée en utilisant ses instruments Mastcam et ChemCam pour collecter des données scientifiques sur le trou de forage, ainsi que sur l’environnement du rover. Le ChemCam sera ensuite employé pour une observation passive des résidus de forage de Hutton.

L’activité suivante concerne le sondage des cibles dénommées « Roxburghshire » et « Shettleston » à l’aide du laser de ChemCam. Et finalement, le rover va effectuer des observations environnementales en utilisant le Mastcam et le Navcam, ce dernier s’occupant de filmer le ciel.

Le week-end pour le rover se termine durant Sol 2671 avec la création d’une mosaïque stéréo des zones dénommées la butte occidentale et le fronton de GreenHeugh, ainsi que l’observation du taux d’argon dans l’atmosphère avec l’APXS.

En tout cas, on peut dire que ce n’est pas le travail qui manque pour le rover Curiosity. Pour ceux qui sont intéressés, il est toujours possible de suivre les avancées réalisées sur la planète Mars en visitant le site de JPL.

Mots-clés curiositymarsNASA