Curiosity a trouvé la preuve de l’existence d’une ancienne inondation massive sur Mars

Mars livre progressivement ses secrets. Grâce au rover Curiosity, on sait que par le passé, cette planète n’était pas aussi sèche et poussiéreuse qu’elle ne l’est aujourd’hui. Cet engin spatial a en effet trouvé des éléments qui prouvent que Mars avait été autrefois le théâtre d’une inondation massive.

Les observations de Curiosity ont révélé que la planète Rouge abritait des rivières, des lacs et même des océans. Une grande partie de cette eau a été éradiquée de la surface martienne par l’impact d’un astéroïde.

Crédits Pixabay

Une équipe de chercheurs des universités Jackson State, Cornell et d’Hawaï ainsi que du Jet Propulsion Laboratory a mené une étude pour en apprendre plus sur cette inondation qui aurait eu des « proportions bibliques. »

Une piste découverte dans le cratère de Gale

Cela va faire huit ans maintenant que le rover Curiosity explore la surface martienne. Il évolue dans le cratère de Gale et s’aventure jusqu’au mont Sharp. C’est dans ces régions qu’il a trouvé des traces de sédiments qui ont permis aux chercheurs de conclure que le cratère de Gale était auparavant un lac.

Ce lac se serait rempli et asséché périodiquement pendant des dizaines de millions d’années. Toutefois, un événement dramatique aurait provoqué une inondation massive dans cette région il y a environ 4 milliards d’années de cela. Les experts en sont arrivés à cette conclusion après avoir noté la présence d’ « antidunes » de 10 m de haut dans le cratère de Gale. Sur Terre, ces structures sédimentaires se forment à la suite d’une forte précipitation d’eau.

A lire aussi : Mars a peut-être perdu son eau à cause de gigantesques tempêtes de sable

Un astéroïde en cause ?

D’après les chercheurs, ces antidunes ont été créées par une inondation d’au moins 24 m de profondeur. Elle se serait déplacée à une vitesse de 10 m par seconde. Ils ont émis une première hypothèse sur l’origine de cette inondation. Les experts pensent qu’elle aurait été provoquée par l’impact d’un astéroïde.

Ce corps céleste aurait fait fondre une partie importante de la glace qui recouvrait Mars à l’époque. Cet impact aurait conduit à l’émission de vapeur d’eau, de méthane et de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Cela aurait ensuite contribué à modifier le climat martien qui est devenu plus humide et chaud. Cette découverte laisse penser que Mars fut un temps habitable.

A lire aussi : Dans moins de 100 jours Persévérance atterrira sur Mars

« Mars était très active d’un point de vue géologique. La planète avait les conditions nécessaires pour soutenir la présence d’eau liquide à sa surface – et sur Terre, là où il y a l’eau, il y a la vie. Durant ses premiers instants, Mars était alors une planète habitable. Mais était-elle habitée ? C’est une question à laquelle essayera de répondre le rover Perseverance. »

Mots-clés curiositymars