Curiosity nous a envoyé un nouveau selfie de Mars

L’homme n’a pas encore dit son dernier mot à propos de Mars et de ses mystères. Couvert de poussière rouge, mais toujours en un seul morceau, le robot d’exploration de la NASA qui traverse la planète rouge depuis l’année 2012 a récemment pris un selfie avant de prendre la route vers le Mont Sharp. Curiosity a notamment pris son selfie depuis le plateau rocheux de Vera Rubin.

Contrairement à un humain qui prend un simple selfie, le rover dispose de 17 caméras différentes pour prendre une seule photo. En d’autres termes, la photo du rover est en réalité une combinaison de plusieurs plans.

Le selfie a été pris par Curiosity lors de son 2 291e jour martien — Sol 2291 — avec la caméra Mahli (Mars Hand Lens Imager). La photo que nous voyons provient notamment de l’assemblage de 57 photos individuelles.

Une dernière photo après six mois passés sur le site

Récemment, le rover Curiosity a posté un selfie épique pour commémorer son dernier jour d’exploration sur le plateau rocheux de Vera Rubin.

D’après le site web de la NASA, le robot a passé 16 mois à explorer la crête. Par conséquent, un selfie d’imposait « avant de se diriger vers une zone de roches argileuses pouvant contenir davantage d’indices sur les anciens lacs qui ont contribué à former cette partie de #Mars ».

Avec sa photo, le rover a twitté le message suivant : « Salut les amis! Comment ça va? Ça fait un moment que je ne t’ai pas frappé ». Si son langage devrait encore être amélioré, il n’y a plus rien à redire du côté de la photo qu’il a prise.

Selon Justin Maki, le responsable de la caméra technique, l’adjoint de Mastcam, PI et le Jet Propulsion Laboratory de la NASA : « Le rover est capable de prendre sa propre photo à l’aide de son bras robotique. Comme le bras mesure 2 mètres de long, le rover est capable de placer la caméra devant lui-même et très au-dessus du pont du rover. »

Un assemblage de plusieurs images

Justin Maki a expliqué que le selfie semble avoir été pris à partir d’une seule caméra à objectif grand-angle, mais il s’agit plutôt de l’assemblage de plusieurs images individuelles.

Et lorsque ces dernières sont combinées, les téléspectateurs ne voient plus le bras dans aucune des photos.

Mots-clés curiositymars