Cyberpunk 2077 : et maintenant, au tour d’une agence gouvernementale de s’en mêler

Cyberpunk 2077 devait être un rêve, mais l’histoire semble bien être en train de tourner au cauchemar. Après les joueurs et les investisseurs, c’est au tour d’une agence gouvernementale polonaise de se pencher sérieusement sur le cas de CD Projekt Red.

Cyberpunk 2077 était un titre très attendu par les joueurs de tout horizon. Et comme avec tous les titres très attendus, CD Projekt Red n’avait pas droit à l’erreur.

Crédits CD Projekt RED

Malheureusement pour le studio, les ennuis se sont enchaînés. Reporté à plusieurs reprises, le titre a également fait face à une véritable levée de boucliers depuis son lancement.

Cyberpunk 2077 intéresse aussi une agence gouvernementale polonaise

L’intrigue n’est pas en cause, pas plus que le gameplay ou même le discours narratif du titre. Comme nous l’avons expliqué dans notre test, sur ces terrains, Cyberpunk 2077 frôle la perfection et il livre une aventure immersive et un monde dans lequel on finit par se plaire.

Non, le vrai problème, ce sont les versions PS4 et Xbox One qui se révèlent totalement injouables et qui, disons-le clairement, n’auraient jamais dû voir le jour. Pas sous cette forme en tout cas.

Depuis sa sortie, Cyberpunk 2077 fait donc face à de vives critiques, mais la situation a pris une toute nouvelle tournure lorsqu’un investisseur a demandé à un cabinet d’avocats de lancer un recours collectif contre son studio, un studio accusé d’avoir manqué de transparence et d’honnêteté lors de la phase de développement.

De son côté, CD Projekt Red s’est dit prêt à se défendre, sans pour autant donner plus de détails.

Une amende à prévoir pour CD Projekt Red ?

Et à présent, nous assistons à un nouveau revirement de situation. Si l’on en croit Yahoo News, alors une agence gouvernementale polonaise s’intéresserait de près au dossier. La Urząd Ochrony Konkurencji i Konsumentów aurait en effet ouvert une enquête afin de déterminer la responsabilité du studio. Encore une fois, ce sont les versions PS4 et Xbox One qui les intéressent.

Il est bien entendu trop tôt pour connaître le dénouement de l’affaire, mais si l’agence détermine la culpabilité de CD Projekt Red, alors ce dernier s’expose à une lourde amende. Une amende pouvant atteindre 10 % de son revenu annuel.