Cyberpunk 2077 : Masahiro Sakurai, créateur de Super Smash Bros. et Kirby, a beaucoup aimé le jeu

Masahiro Sakurai : si ce nom ne vous dit peut-être rien, vous avez sans doute déjà mis la main sur l’un de ses jeux. L’homme, qui travaille avec Nintendo, est à l’origine de Super Smash Bros., à la direction de Ultimate, et Kirby. Un créateur renommé qui a un regard pointu sur l’actualité vidéoludique et nombreuses sorties qui font grand bruit. Parmi ces sorties, on trouve évidemment Cyberpunk 2077, commercialisé le 10 décembre 2020 et totale réussite pour notre rédaction. Cependant, le jeu de CD Projekt n’est pas exempt de gros défauts, entre bugs, promesses non tenues et versions à la limite du scandale – PS4 et Xbox One.

Alors quand Masahiro Sakurai donne son avis à Famitsu, qui a révélé ses jeux préférés de 2020, à propos de Cyberpunk 2077, on aura tendance à prêter une oreille attentive.

Cyberpunk 2077 vous laisse une grande liberté, jusqu’à vos romances – Crédit : CD Projekt/Fredzone

Comme le rapporte Siliconera, qui a traduit l’édito de Masahiro Sakurai pour Famitsu, le créateur a beaucoup aimé Cyberpunk 2077.

Masahiro Sakurai félicite CD Projekt et affirme soutenir Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 est imparfait, certes, mais s’affiche comme l’un des meilleurs jeux de rôle de ces dernières années. Un univers immersif, une mise en scène aux petits oignons, des personnages charismatiques et dialogues travaillés… Le jeu de CD Projekt a beaucoup d’arguments. Un jeu que le créateur de Super Smash Bros. et Kirby apprécie énormément, malgré les bugs.

J’y ai d’abord joué sur PC. J’ai eu droit à des bugs à plusieurs reprises. Cyberpunk 2077 est le jeu rêvé. Je me pose des questions sur le travail et la production nécessaire [pour créer une telle œuvre]. La difficulté de publier un AAA sur plusieurs supports est telle que ça me suffit pour dire qu’il est superbe.

Masahiro Sakurai semble donc totalement convaincu et s’incline devant le travail réalisé pour Cyberpunk 2077. Pour rappel, son développement a commencé chez CD Projekt en même temps que The Witcher 3, c’est-à-dire… en 2012.

Mais le créateur revient également sur les polémiques, et notamment le remboursement offert par CD Projekt aux joueurs mécontents, saluant cette décision difficile.

Gérer de cette façon le remboursement heurte énormément, même quelqu’un comme moi (…) Je soutiens le jeu du plus profond de mon cœur car ils ont fait ça avec sincérité.

Le créateur soutient donc CD Projekt, qu’il pense sincère dans sa démarche d’excuses auprès des joueurs.