Daech s’en prend à l’école française

Daech utilise internet et les réseaux sociaux pour répandre ses messages de haine et pour recruter de nouveaux candidats au djihad. L’organisation est à la tête de plusieurs sites hébergés aux quatre coins du monde et elle publie aussi un magazine francophone du nom de Dar al Islam. Le dernier numéro est consacré aux attaques du 13 novembre et il déclare en plus la guerre à l’école républicaine.

Ce magazine est apparu pour la première fois à la fin de l’année dernière. Il est diffusé sur internet et il suffit d’une simple recherche bien sentie pour le trouver.

Appel à la haine Daech

Daech vient de publier un nouveau numéro de son magazine francophone. Il s’attaque cette fois au système éducatif français.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la première fois que l’Etat Islamique produit un magazine numérique. Il diffuse depuis plusieurs mois une autre revue rédigée cette fois en anglais : Dabiq.

Daech incite ses « frères » à combattre et tuer tous les corrupteurs du système éducatif français

Dar al Islam fait l’apologie de Daech et de toutes les actions menées par le groupe. Surtout les plus sanglantes. Le dernier numéro va encore plus loin que les précédents puisqu’il fait sa une avec les événements qui se sont déroulés à Paris le 13 novembre dernier.

Il utilise d’ailleurs une photo volée à Benjamin Filarsky, photo qui présente un policier en larmes dans les bras d’un de ses collègues. Le photographe a exprimé son dégoût sur sa page Facebook.

Comme indiqué un peu plus haut, ce numéro ne se concentre pas uniquement sur les attentats de la capitale. Il évoque aussi l’école française et il dénonce « son éducation mécréante » tout en s’en prenant à la laïcité. L’auteur de l’article est d’ailleurs très virulent.

Il accuse effectivement le système éducatif français de mentir aux enfants et de les mettre sur la voie de l’enfer. Même chose pour la mixité qui est d’après lui une porte ouverte vers la fornication.

Le pire reste à venir. S’il invite les musulmans à retirer leurs enfants des écoles françaises, il leur demande aussi de « combattre et de tuer tous ces corrupteurs ». Qui ? Les enseignants, le personnel administratif et toutes les personnes ayant un lien direct ou indirect avec notre système scolaire.

Un peu plus loin, il s’en prend aux services sociaux et il les accuse d’arracher les enfants musulmans à leur famille pour les confier à des mécréants et donc de détruire la religion.

Cette attaque n’a rien de surprenante en soi. Sans éducation, l’enfant perd tout sens critique et il est plus facilement malléable, plus facilement manipulable. Reste que cet appel à la haine est pour le moins préoccupant et c’est évidemment le papa et le beau-papa qui parle ici.

Mots-clés web