Daech utilise désormais des drones pour tuer des gens

Daech ne recule devant rien pour combattre ses opposants. Bien au contraire même et c’est ce que prouve cette triste histoire. Le groupuscule terroriste a en effet utilisé un drone chargé d’explosifs la semaine dernière pour attaquer les soldats des forces kurdes. Deux hommes ont perdu la vie dans l’attaque.

La scène s’est déroulée en Irak, et plus précisément au nord du territoire. Des soldats kurdes faisaient leur ronde lorsqu’ils ont aperçu un drone voler dans leur direction. La présence de cet appareil ne les a pas particulièrement surpris.

Drone Daech

Daech a tué deux soldats la semaine dernière en utilisant un drone piégé.

Daech utilise effectivement des drones depuis plusieurs années, le plus souvent pour filmer les attentats aux voitures piégées en vue aérienne. Ces séquences finissent habituellement en ligne, intégrées au matériel de propagande du groupuscule.

Daech utilise des drones depuis plusieurs années

Il arrive aussi que ses membres les utilisent pour surveiller les régions ou les villes occupées.

Ces drones sont évidemment loin d’égaler les appareils utilisés par le gouvernement américain. En réalité, le plus souvent, Daech s’oriente vers les produits commercialisés par DJI et tous les constructeurs grand public, des produits achetés directement dans le commerce auprès des enseignes spécialisées.

Les soldats ont ouvert le feu en direction de cet appareil afin de le forcer à atterrir. Ils souhaitaient effectivement le rapporter à leur avant-poste pour l’examiner. Après l’avoir abattu, des membres du groupe ont donc marché en sa direction et ils s’apprêtaient à le saisir lorsqu’un terroriste caché dans les environs a déclenché la bombe, tuant deux soldats sur le coup.

Si l’on en croit les informations communiquées par le New York Times, alors l’explosif avait été placé à l’intérieur du réceptacle réservée à la batterie du drone. Les soldats ne se seraient du coup rendu compte de rien.

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de drones explosifs. Les soldats déployés en Irak ont rapporté trois incidents similaires depuis l’année dernière mais ces drones n’avaient fait aucune victime et ils visaient davantage des infrastructures.

Face à la situation, l’armée a donc lancé une nouvelle division spéciale consacrée aux attaques par drones. Elle est actuellement dirigée par Eric Fanning et donc par le secrétaire à l’Armée de Terre des Etats-Unis, un poste qu’il occupe depuis le mois de mai.