Dailymotion accuse Google de favoriser YouTube après la parution d’une enquête

YouTube est la plate-forme de streaming numéro un dans le monde. Une plate-forme qui aura vu naître des vidéastes aux millions de vues et fans, dont beaucoup de Français qui vivent désormais d’un métier qui s’est professionnalisé : youtubeur. Pour les mieux placés, ce sont de gros chèques qui sont régulièrement touchés, et c’est là la vraie force de YouTube. Savoir proposer du contenu original et bien calibré, capable de fédérer les internautes. Un argument que ne possède malheureusement pas Dailymotion, qui appartient au groupe Canal, face au mastodonte que représente YouTube.

Et alors qu’une enquête du Wall Street Journal pointe du doigt un favoritisme de YouTube de la part de Google dans le référencement, Dailymotion a tenu à réagir.

Le logo de YouTube

Photo de Christian Wiediger – Unsplash

La plate-forme de streaming parle de “surévaluation de YouTube par Google“.

Google met beaucoup plus en avance YouTube… qui lui appartient !

YouTube appartient à Google et il semblerait que le moteur de recherche de la société met régulièrement sa plate-forme de streaming en avant. C’est ce que révèle une enquête du Wall Street Journal, pointant du doigt une concurrence déloyale. Il faut dire que Google n’a jamais été transparent sur sa méthodologie de référencement, mais faire en sorte que YouTube, qui lui appartient, soit constamment mis en avant représente une sorte de triche.

À lire aussi : Huawei a choisi Dailymotion pour remplacer YouTube

Et cette triche ne plaît pas vraiment à Guillaume Clément, directeur de l’exploitation chez Dailymotion, qui s’insurge contre cette concurrence déloyale. Dailymotion boxe dans la même catégorie que YouTube avec des vidéos en streaming et outils similaires.

Nous constatons régulièrement que les vidéos disponibles en premier sur Dailymotion sont moins bien référencées sur Google que les mêmes contenus publiés plusieurs jours plus tard sur YouTube. Cela soulève des questions sur la capacité des plateformes vidéo concurrentes à croître et à se développer à armes égales face à la surévaluation de YouTube par Google, de loin le moteur de recherche le plus utilisé au monde.

En guise d’exemplaire, Dailymotion explique que l’une de ses vidéos affichait plus d’un million de vues contre 66 sur YouTube. Mais selon la société, c’est son concurrent qui apparaissait en premier dans les résultats Google, une majorité du temps.