Dandy Dungeon 2 (Switch) sera une extension gratuite au premier jeu

Information qui devrait s’avérer double pour un public pas très éclairé, Dandy Dungeon 2 sur Switch sera une extension gratuite au premier jeu. Que l’on ne s’inquiète pas, sera apportée ici une réponse à la question : « Parce qu’un Dandy Dungeon 1 était sorti ? »

Initialement paru en juin 2017 sur mobiles, Dandy Dungeon – Legend of Brave Yamada avait été débranché de ces services il y a maintenant près d’un an. En juin dernier, il se découvrait cependant à de nouveaux joueurs, ceux de la Nintendo Switch qui, à la différence des premiers, allaient devoir forcément mettre la main à la poche pour en profiter.

Dandy Dungeon – Legend of Brave Yamada / crédit Nintendo

Lors d’un récent évènement couvert par Siliconera, le développeur japonais et indépendant Onion Games a annoncé la sortie, d’ici quelques mois, de Dandy Dungeon 2: The Illusory Bride. Comme indiqué plus haut, il s’agira d’une extension au premier jeu, et les possesseurs du jeu original pourront en bénéficier sans nouveaux frais.

Sur Switch, Dandy Dungeon ne s’était pas totalement débarrassé de ses mécaniques mobiles

Les donjons de Dandy Dungeon 2 sont annoncés comme plus difficiles et plus restrictifs que ceux du premier volet. Par exemple, dans le donjon Stairway to Heaven, notre personnage démarrera sans le moindre équipement.

La sortie de cette extension interviendra au début du printemps prochain. Pour les non-détenteurs du jeu d’origine, Dandy Dungeon 2 devrait nécessiter un passage à la caisse moins douloureux. Rappelons que Dandy Dungeon – Legend of Yamada est proposé à 15,99 euros sur Switch. Soit le même tarif que celui pratiqué sur Steam où le titre d’Onion Games est apparu par surprise en fin de mois dernier. Cette dernière version n’apparaît pas, pour l’heure, concernée par l’extension.

Dandy Dungeon – Legend of Yamada propose d’épauler Yamada, trentenaire célibataire dédié au développement d’un jeu dont il est le héros. Et c’est au joueur qu’il en incombe de traverser les donjons créés par Yamada, non sans s’être au préalable équipé de manière adéquate. Les donjons consistent à trouver le trajet parfait où toutes les dalles auront ainsi été foulées du personnage.

Diablement addictif, le jeu montre cependant ses limites au bout d’une cinquantaine d’heures quand, dans sa quête d’objets rares, le joueur se retrouve à devoir inlassablement relancer telle ou telle mission dans l’espoir de voir apparaître le précieux sésame. En sachant que certains d’entre eux peuvent être obtenus dans des quêtes confiées à des voisins sans le sou dont les niveaux engrangés n’offrent, étrangement, pas de meilleures chances de succès.