Au Danemark, polémique autour d’un personnage de dessin animé doté du “plus long zizi du monde”

Un héros de dessin animé pour enfant fait polémique au Danemark depuis sa première diffusion sur la chaîne de télévision danoise Ramasjang en début d’année. Le personnage en question s’appelle John Dillermand et il est reconnaissable grâce à son costume de bain rayé rouge et blanc.

Mais pourquoi ce dessin animé indigne-t-il autant les parents ? Eh bien, c’est à cause de la particularité physique du héros qui n’est pas de celles que l’on voit tous les jours sur les écrans. John Dillermand est en effet doté d’un pénis de plusieurs mètres de long, pouvant être utilisé pour accomplir les tâches les plus incroyables, un peu comme le Marsupilami avec sa longue queue. Par exemple, avec son zizi, John peut dompter un lion en l’utilisant comme fouet, ou encore voler dans les airs comme un hélicoptère. Il peut même utiliser son organe pour former un bateau.

Crédits Pixabay

Le programme a commencé à être diffusé le 2 janvier dernier et depuis, de nombreux parents ont envoyé des messages à la chaîne pour exprimer leur indignation, étant donné que la série est destinée aux enfants de quatre à huit ans.

Les parents se plaignent

Alors que le premier épisode de John Dillermand a été visionné plus de 140 000 fois, une grande partie des parents qui ont vu le dessin animé ont déclaré avoir été outrés par celui-ci.

Une internaute a décrit le dessin animé comme étant le programme le plus répugnant et le moins approprié pour les enfants qu’elle n’ait jamais vu sur une chaîne de télévision pour enfant.

Le député d’extrême-droite Morten Messerchmidt a aussi donné son opinion sur Facebook. « Je ne pense pas que regarder les parties génitales des hommes adultes devrait être transformé en quelque chose de commun pour les enfants. C’est ça le service public ? », s’est-il indigné.

La chaîne de télévision s’explique

Suite à la polémique, la chaîne de télévision s’est expliquée le mardi 5 janvier dernier. Selon les explications en question, ils considèrent que pouvoir raconter des histoires sur le corps est une tâche importante. « Avec la série, nous reconnaissons la curiosité naissante des jeunes enfants pour le corps et les organes génitaux, ainsi que l’embarras et le plaisir du corps », ont-ils déclaré.

Sophie Münster, spécialiste de l’éducation nordique, a elle aussi donné son avis. Selon elle, il s’agit d’un programme « très danois ». « Nous avons une tradition de repousser les limites de manière humoristique et de trouver ça tout à fait normal », a-t-elle déclaré. Ainsi, elle considère que le débat vient du fait que les adultes considèrent le long pénis d’un point de vue sexuel, alors que les enfants ont une perspective tout à fait différente. 

Avec les plaintes qui s’accumulent, on se demande si le programme sera interrompu ou s’il continuera à être diffusé en dépit des protestations.