Parents, faites attention à vos AirTags, ils peuvent être dangereux pour vos enfants

Les AirTags sont disponibles depuis un peu moins d’une semaine maintenant, mais ils font couler beaucoup d’encre. Jolis, faciles à configurer, ils semblent avoir toutes les qualités du monde, mais ils peuvent aussi s’avérer très dangereux pour les enfants. A un point tel qu’une chaîne de distribution australienne les a même interdits. On fait le point.

Les AirTags sont les tout premiers trackers connectés lancés par Apple et ils sont disponibles depuis vendredi dernier. Nous avons même pu les prendre en main et vous livrer nos premières impressions à leur sujet.

Relativement proches des produits des autres marques, ces trackers ont été développés pour nous aider à retrouver facilement nos objets égarés. Il est ainsi possible de les glisser dans la poche d’un portefeuille, par exemple, ou même de les accrocher à une paire de clés ou encore à une valise.

Les AirTags, des trackers très pratiques

Mieux encore, les AirTags ont pour particularité de s’intégrer pleinement à l’écosystème Apple. Pour les retrouver, il suffit donc de lancer l’application Localiser, une application qui les affichera sur une carte, qui nous permettra de les faire sonner et qui sera même capable d’afficher une boussole pointant dans leur direction.

Et le plus beau, dans l’histoire, c’est qu’il n’est même pas nécessaire de les recharger ! Ils sont en effet alimenté par une pile bouton et il suffit donc de dévisser leur socle pour la changer. L’autonomie peut atteindre en moyenne une année avec une pile, ce qui laisse pas mal de marge de manoeuvre.

Oui, mais voilà, cette pile semble aussi être dangereuse. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de la décision prise par Officeworks, une chaine de magasins australienne.

Un Redditor disposant d’un bon d’achat pour les points de vente de cette fameuse enseigne s’est en effet rendu à la boutique la plus proche de chez lui dans l’espoir de trouver des AirTags. Mais en arrivant sur place, un employé du magasin lui a révélé que la chaîne avait pris la décision de retirer le tracker de la vente. Un tracker jugé dangereux.

Une histoire de pile et d’enfants

En cause, cette fameuse pile bouton trop accessible. Une pile bouton pouvant être facilement débloquée de son logement par des enfants trop curieux… et ingérée. Et effectivement, lorsqu’on lance une recherche sur le site sur le terme “AirTags”, ce dernier ne renvoie aucun résultat.

Gizmodo Australia, de son côté, a voulu en savoir plus et nos confrères ont donc contacté l’ACCC, ou la Australian Competition and Consumer Commission, soit le régulateur de l’Australie. Elle a bien confirmé qu’un dossier était en cours. L’enseigne, pour sa part, a précisé qu’elle ne comptait pas proposer les AirTags de nouveau à la vente tant que la commission n’avait pas explicitement donné son accord.

Jusqu’à présent, en tout cas, personne ne semble avoir été blessé par les AirTags et aucun média ne rapporte le moindre problème au sujet de cette fameuse pile bouton. Reste qu’il sera sans doute préférable de tenir les AirTags éloignés de vos plus petits, ou d’expliquer à ces derniers à quel point l’ingestion de piles peut être dangereuse.

Mots-clés airtagsapple