Voilà pourquoi l’ivermectine peut être dangereuse pour votre organisme

L’on entend actuellement beaucoup parler de l’invermectine, ce médicament généralement utilisé pour éliminer les parasites, mais que les gens prennent pour soigner la Covid-19. C’est notamment le cas en Australie où des patients rejoignent les hôpitaux pour soigner les effets secondaires dus à l’ingestion d’ivermectine. Les autorités sanitaires du pays sont ainsi inquiètes quant au nombre de personnes prenant le médicament et mettent en garde ceux qui présentent des symptômes de la Covid-19 de ne pas y toucher.

On peut se demander pourquoi les gens se mettent à utiliser l’ivermectine pour soigner la Covid-19. Cela a en fait commencé lorsque des chercheurs ont montré que ce médicament pouvait tuer le SARS-CoV-2 en laboratoire. La question s’est ainsi posée si le médicament pouvait aussi tuer le virus dans le corps humain. Toutefois, jusqu’ici, il n’y a aucune preuve clinique qui dit que l’ivermectine peut traiter ou prévenir la maladie.

Un tas de médicaments
Crédits Pixabay

Aujourd’hui, de nombreuses organisations mettent en garde contre l’utilisation de l’ivermectine contre la Covid-19. Ces organisations incluent par exemple l’OMS, la National COVID-19 Clinical Evidence Taskforce de l’Australie, ou encore la Food and Drug Administration des Etats-Unis.

A lire aussi : Covid-19 : un nouveau kit de test sur les anticorps avec résultat en 30 minutes

Un médicament accessible au public ?

Actuellement, la communauté des pharmaciens observe une hausse de la demande pour l’ivermectine. Les gens cherchent à l’utiliser pour soigner la Covid-19.

En Australie, le médicament est autorisé pour traiter les infections aux parasites chez les humains. C’est également le cas pour soigner les animaux. Cependant, pour pouvoir acheter de l’ivermectine pour soigner des humains, une ordonnance signée par un médecin est obligatoire. Cela vient du fait qu’il s’agit d’un médicament qui n’est pas sûr à 100%, il provoque certains effets secondaires dangereux. Seul un médecin peut savoir si le médicament convient ou pas à un patient en particulier.

L’ivermectine est en ce moment recommandée pour traiter et prévenir la Covid-19, mais uniquement dans le cadre d’un essai clinique où les patients peuvent être correctement sélectionnés et suivis.

A lire aussi : Covid-19 : un nouveau variant détecté, le C.1.2XX

Les risques encourus

Dans ce contexte, l’Australian Therapeutic Goods Administration met en garde contre les dangers de l’importation des produits à base d’ivermectine achetés sur Internet. Ces produits peuvent en effet ne pas contenir le médicament mentionné mais plutôt d’autres substances pouvant mener à une overdose.

En ce qui concerne les effets de l’ivermectine sur le corps humain, il y a encore actuellement peu d’informations sur le sujet. Tout ce que l’on sait vient de son utilisation sur des animaux.

Lorsque le médicament est pris en suivant les doses recommandées, il est généralement bien toléré. Toutefois, l’ivermectine est bien connue pour causer des effets secondaires modérés comme la diarrhée, la nausée, ou encore la somnolence. Il y a aussi certains effets moins connus mais plus dangereux comme les éruptions cutanées ou les effets sur le système nerveux. A doses élevées, l’ivernectine peut causer une overdose. Il y a aussi les effets plus sévères comme une tension artérielle basse, des problèmes d’équilibre, des convulsions, et même le coma.

Il est ainsi conseillé de ne pas toucher à l’ivermectine pour traiter la Covid-19. Dans le cas où votre médecin vous la recommande pour éliminer des parasites, il faut bien respecter les doses prescrites pour éviter les problèmes.

Mots-clés Covid-19