Dans 100 jours, Persévérance atterrira sur Mars

Les scientifiques de la NASA et les fans d’exploration spatiale l’attendent avec impatience, l’atterrissage du rover Persévérance à la surface de la planète Mars aura lieu dans un peu moins de 100 jours. L’engin spatial, qui a été lancé le 30 juillet dernier, est en effet prévu fouler le sol du cratère Jezero, large de 45 km, dans l’après-midi du 18 février 2021.

En attendant l’événement, les responsables de la mission expliquent que le suivi du voyage de Persévérance n’est pas de tout repos. Comme l’indique John McNamee, responsable de mission au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, toute l’équipe est très concentrée avec toutes les tâches à effectuer comme les vérifications de l’appareil, ainsi que la planification et la simulation de l’atterrissage et des opérations en surface.

Crédits Pixabay

Au total, la mission Mars 2020 de la NASA va coûter près de 2,7 milliards de dollars, et la pièce maitresse sera évidemment le rover Persévérance. L’on sait que cette dernière utilisera la même méthode déjà employée par son prédécesseur Curiosité pour se poser à la surface de la Planète Rouge. Persévérance sera ainsi déposé à l’aide de câbles par une sorte de grue volante qui ira s’écraser un peu plus loin lorsque sa mission sera achevée.

Ce que fera Persévérance sur Mars

Selon les informations, la mission première du rover Persévérance sera d’utiliser ses instruments pour détecter les signes d’une ancienne vie dans le cratère Jezero. Ce dernier contenait un lac et un delta il y a de cela des milliards d’années. Sur place, le rover collectera également des échantillons de sol martien qu’il va stocker dans des conteneurs en attendant une future mission dont l’objectif sera de les ramener sur Terre.

Persévérance est aussi équipé d’un instrument dénommé MOXIE ou Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment qui a été développé pour produire de l’oxygène à partir de l’atmosphère martienne. Il s’agit ici de tester une technologie qui sera très utile pour les futures missions habitées.

A lire aussi : Les lacs de Mars abritent-ils la vie ?

Une première pour l’exploration spatiale

Il n’est pas rare que l’on entende parler d’un rover qui peut analyser le sol et l’atmosphère d’une autre planète à l’aide de ses instruments. Persévérance, quant à lui, a emporté un instrument assez spécial qui n’a jamais été utilisé en dehors de la Terre. Il s’agit d’un hélicoptère du nom d’Ingénuité qui pourra voler dans l’atmosphère très fin de la planète Mars.

Si le test mené avec Ingénuité est un succès, utiliser des hélicoptères deviendra un moyen usuel pour collecter des données dans des endroits difficiles d’accès pour les rovers à roues.

A lire aussi : Une IA pour catégoriser les volcans de Mars

On attend ainsi beaucoup de la mission de Persévérance sur la planète Mars puisqu’elle permettra de tester de nouvelles technologies qui seront très utiles dans le futur de l’exploration spatiale. Mais surtout, cette mission permettra peut-être de prouver qu’il y a bien eu une forme de vie sur la planète des milliards d’années auparavant.

Mots-clés marsperseverance