Dans les coulisses de la mission Apollo 11

49 ans après que la NASA ait marqué l’histoire en faisant débarquer deux humains à la surface de la Lune et en les faisant revenir en toute sécurité sur Terre, l’agence spatiale a publié les 19 000 heures d’audio enregistrées durant la fameuse mission Apollo 11.

Bien qu’une grande partie du monde se soit concentrée sur la première conversation Terre-Lune à 20h18 UTC le 20 juillet 1969, lorsque Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont posé le module lunaire Eagle avec seulement 30 secondes de carburant restant, la mission entière avait été enregistrée.

JAXA Lune

Une mission historique entièrement enregistrée

Après avoir numérisé minutieusement les bandes originales, l’audio a été mis en ligne

« Des centaines de conversations audio entre les contrôleurs de vol et les autres équipes soutenant la mission se déroulaient à chaque minute de la mission sur un système d’intercom complexe. L’histoire inédite de cette importante mission de huit jours, trois heures, réalisée par Armstrong, Aldrin et Michael Collins, a été assistée 24 heures sur 24 par le Centre de Contrôle de Mission et de nombreux centres de communication et de support à travers le monde entier », a déclaré la NASA.

Des moments insolites immortalisés sur cette bande audio

En plus de la tension insoutenable qui a prévalu lorsque les systèmes informatiques du module lunaire Eagle ont menacé d’interrompre l’atterrissage, les conversations donnent aussi un aperçu du modèle Human-in-the-loop qui a rendu Apollo possible, y compris de nombreux moments drôles. Dans un passage des bandes audio par exemple, deux contrôleurs de la NASA travaillent avec Buzz Aldrin parce que, pour une raison quelconque, le capteur qui mesure sa respiration ne fonctionne pas correctement.

Dans le passage audio – ils explorent un certain nombre de raisons, posent des questions et il s’écoule environ 10 à 15 minutes. Enfin Buzz, avec son propre sens de l’humour, dit au personnel de la NASA – « Eh bien, si j’arrête de respirer, je ne manquerai pas de vous le faire savoir ! »

Si les 19 000 heures de données de la bande sonore d’Apollo 11 constituent un accomplissement significatif qui améliorera grandement la compréhension de cette mission, elles ne représentent que 25% de l’enregistrement audio de l’ensemble du projet Apollo. Le reste doit encore être numérisé et transcrit.

Mots-clés NASA