D’après cette étude, dans deux décennies, la moitié des bébés qui naîtront auront des parents qui se seront connus sur la toile

Une nouvelle recherche menée par les étudiants de l’Imperial College Business School de Londres avance que les « e-bébés », c’est-à-dire ceux dont les parents se sont connus via internet, atteindront un nombre plus élevé d’ici 18 ans, c’est-à-dire en 2037.

Selon cette étude, qui a vu la participation d’environ 4.000 adultes outre-Manche, les rencontres en ligne deviendront en effet de plus en plus courantes, comparées aux rencontres plus traditionnelles (sorties, au travail ou via une relation commune).

Crédits Pixabay

Les chiffres de cette étude a donc mené ces étudiants à projeter qu’en 2037, la moitié des bébés qui naîtront seront issus de parents qui se seront rencontrés sur internet. De plus, les résultats du rapport relayé par phys.org indiquent qu’en 2035, les couples auront plus de chances de se rencontrer via la toile que dans la vraie vie.

Une étude basée sur les données d’un site de rencontre en ligne et celles de l’ONS

En effet, l’étude est basée sur les résultats d’une enquête réalisée auprès de 4.000 personnes, avec une confrontation avec des données de eHarmony, un site de rencontre en ligne basé à Los Angeles, et de l’ONS (Office for National Statistics).

D’après l’analyse des données, 35% des couples qui se forment en ligne ont un bébé dans l’année qui s’ensuit et la tendance est de deux enfants par foyer (18% des cas) ou d’un enfant par foyer (15%).

Et selon les estimations, d’ici 2030, 40% des bébés qui naîtront seront des e-bébés, tandis qu’en 2037, les choses iront tellement mieux pour la rencontre en ligne que les e-bébés constitueront 50% des nouvelles naissances

Plus de chances de trouver l’âme sœur en ligne

Le nombre de rencontre et de relation en ligne ne cesse d’augmenter ; selon les statistiques. Ainsi, si le taux de relations nées sur internet était à 19% entre 2005 et 2014, ce taux est passé à 32% entre 2015 et 2019. Des chiffres qui ne cesseront d’augmenter selon les résultats de l’étude.

Selon Paolo Taticchi, professeur principal à l’Imperial College Business School : « Le monde numérique a simplifié le processus de rencontre en ligne, facilitant la recherche de personnes tout en garantissant qu’elles correspondent à vos critères. Selon le rapport, 2035 sera un moment décisif, une année pour trouver l’amour et commencer une nouvelle ère de rencontres au XXIe siècle ».

Ainsi 46% des participants à l’étude est d’avis que les rencontres en ligne permettent une « meilleure correspondance », puisqu’il est plus facile de trouver une personne compatible. De plus, 47% de l’échantillon étudié pense même qu’il est plus facile pour les personnes introverties de trouver un « match » en ligne. Des perspectives qui les conduisent à être optimistes pour fonder un foyer et à avoir une descendance .