D’après la NASA, de gigantesques tempêtes seraient responsables de la disparition de l’eau sur Mars

La question que les scientifiques et les astronautes se sont longtemps posée sur la disparition des eaux de la planète Mars semble maintenant avoir une réponse grâce à des recherches récemment effectuées par les chercheurs de la NASA.

Ces recherches laissent, en effet, entendre que d’énormes tempêtes ont probablement envoyé les eaux résiduelles de surface qui étaient présentes sur la planète rouge dans l’atmosphère pour finalement se retrouver dans l’espace sous la forme de vapeurs d’eau.

Crédits Pixabay

Selon la NASA, les tours de poussière produits par ces tempêtes géantes peuvent en effet durer plusieurs jours et s’étendent sur de vastes régions. Et ces tempêtes de poussières sont tellement impressionnantes qu’elles sont capables de déplacer l’eau dans l’espace.

Des tempêtes de poussière massives en version géante des orages sur Terre 

Les recherches dirigées par Nicholas Heavens de l’Université de Hampton sont basées sur une étude des phénomènes atmosphériques de la planète Mars et les résultats démontrent que deux tempêtes (celle de 2007 et de 2018) ont donné naissance à des tours de poussière comparables aux orages de la Terre.

Ces tours de poussière s’élèvent à une hauteur à peu près égale à la distance entre le sol et les nuages, sur Terre. Et ils peuvent, selon les scientifiques de la NASA, provoquer une transformation de l’eau en vapeur dans l’espace grâce au réchauffement de l’atmosphère par la chaleur du soleil.

En fait, la mission « Opportunity » de la NASA a été arrêtée par la dernière tempête géante qui a eu lieu sur Mars en 2018, laissant juste « une image en mouvement de l’orbiteur de reconnaissance Mars de la NASA. »

Une histoire de poussières, de tempêtes … et d’eau

S’élevant à quelques dizaines de kilomètres au-dessus de la surface de Mars, ces tours de poussière peuvent ainsi avoir des conséquences assez catastrophiques l’environnement de la planète rouge, à l’image de cette évaporation des eaux résiduelles de surface.

Toutefois, la relation entre les tours de poussière et les tempêtes de poussière et leur processus de formation sont encore une mystère pour les scientifiques. Néanmoins, les recherches jusque-là effectuées démontrent que ces tours de poussière sont comme les orages couvrant la planète de poussières pouvant provoquer l’aridité de cette dernière.

Mots-clés mars