D’après la NASA, les astéroïdes capables de détruire une ville ne courent pas les rues

Les astronomes ont catalogué vingt mille astéroïdes plus ou moins proches de la Terre. Jusqu’ici, il a été communément admis qu’il est probable que les impacts d’astéroïdes peuvent avoir lieu environ tous les siècles. Cependant, la NASA a récemment déclaré que les astéroïdes susceptibles de provoquer des catastrophes sont relativement rares.

L’étude ne concerne pas les astéroïdes pouvant exterminer toute une espèce, comme ceux qui ont frappé les dinosaures autrefois. Les chercheurs ont basé leurs analyses sur l’événement de Tunguska, qui a eu lieu en 1908, en Sibérie. C’était la dernière fois où un astéroïde assez grand a touché une partie de la surface terrestre.

Astéroïde Terre

Crédits Pixabay

Les chercheurs ont réalisé des simulations informatiques en utilisant les données sur le superbolide de Tunguska et les astéroïdes connus. Ils ont conclu qu’un tel impact ne devrait avoir lieu que tous les mille ans ou plus. Les résultats des recherches ont été publiés dans la revue Icarus.

Le plus grand impact cosmique observé par les humains modernes

L’événement de Tunguska n’a tué aucun humain. Toutefois, la roche spatiale, qui a été vue par quelques personnes, a rasé 500 000 acres de forêt. Les personnes qui étaient situées à moins de 64 km de l’impact ont affirmé avoir ressenti le choc.

Heureusement, l’astéroïde ne s’est pas abattu sur une ville.

« Tunguska est le plus grand impact cosmique observé par les humains modernes », a déclaré dans un communiqué David Morrison, chercheur en sciences planétaires au centre de recherche Ames de la NASA dans la Silicon Valley. « Cela est également caractéristique du type d’impact contre lequel nous aurons probablement à nous protéger à l’avenir. »

La menace est bien réelle

La déclaration de la NASA est plutôt rassurante. « Les progrès récents dans les modèles informatiques, ainsi que les analyses de Tcheliabinsk et d’autres phénomènes météorologiques, contribuent à améliorer notre compréhension de ces facteurs afin que nous puissions mieux évaluer les menaces potentielles d’astéroïdes dans le futur », a déclaré Lorien Wheeler, chercheur de l’agence.

Il a toutefois reconnu qu’« il reste beaucoup d’incertitudes sur la destruction des gros astéroïdes dans l’atmosphère et sur les dégâts qu’ils pourraient causer sur le terrain ». En effet, la menace est bien réelle et il vaut mieux s’y préparer.

Mots-clés astéroïdesNASA