Dark Maul devait être l’antagoniste principal de la nouvelle trilogie Star Wars

Des années après, on en apprend toujours : dans un extrait du récent livre The Star Wars Archives: 1999-2005 rapporté par un utilisateur de Reddit, George Lucas se confie sur différents secrets de fabrication derrière les films de la franchise, des premières élaborations de son équipe pour la récente trilogie Star Wars – ce qui “aurait pu” définir les épisodes VII, VIII et IX – jusqu’à des éclaircissements sur les coulisses des préquelles.

Si les nouveaux volets de la franchise ont introduit une toute nouvelle menace – d’après Lucas lui-même, la troisième trilogie devait voir le retour d’un personnage bien connu des fans, Dark Maul.

Crédits Pixabay

Dark Maul sur le retour

Tant bien même ce dernier s’est retrouvé coupé en deux par le sabre d’Obi-Wan Kenobi à la fin de La Menace Fantôme, le Zebrak tourné Sith aimé de tous les collégiens au début des années 2000 aurait dû à l’origine se voir greffé des jambes artificielles afin de refaire des siennes à travers les restes de l’Empire.

Maul devait finalement devenir le parrain du crime dans l’univers, car, par la chute de l’Empire, il prend le pouvoir” Maul aurait à l’origine du faire équipe avec la twi’lek Darth Talon, l’un des antagonistes du comics Star Wars: Legacy de John Ostrander publié de 2007 à 2008.

Forcément, avec le rachat de LucasFilm par Disney, pas question de revoir des personnages du feu Univers Etendu sur le devant de la scène.

Pas question également de répéter ad nauseum l’éternel débat sur l’une des scènes cultes de Star Wars premier du nom – celle du duel expéditif entre Han Solo et Greddo et l’éternelle question “qui a tiré en premier ?” ; si la scène du cut original sème encore la confusion aujourd’hui, Lucas avait décidé d’expliciter la situation lors de la Special Edition du film en 1997 – au grand dam des fans choqués par un tel changement.

Mais pour le réalisateur, il n’y a pas de doute à avoir : “Je n’ai jamais connu Han Solo comme un meurtrier sans pitié […] Quand j’ai monté la scène en 1977, on ne pouvait pas voir qui fait quoi.

Même pour le créateur de la saga lui-même, il a été difficile de faire avaler le pitch de la première trilogie aux pontes de la 20th Century Fox – l’idée de narrer littéralement la genèse de Dark Vador à partir du petit Anakin haut de trois pommes a été très mal perçue par les responsables du studio. “Vous allez détruire la franchise; vous allez tout détruire !” Un concept que Lucas admettait être clivant – mais pas question de raconter une nouvelle fois l’histoire de la trilogie originale pour ces nouveaux films.

Mots-clés star wars