Data Selfie : une extension qui révèle ce que Facebook sait de nous

Facebook et les autres réseaux sociaux savent un nombre de choses incalculable sur nous. En combinant toutes les données que nous leur fournissons sciemment, ils peuvent en effet déterminer ce que nous aimons et même deviner notre orientation sexuelle ou encore notre couleur politique à partir de nos réactions et des contenus partagés.

Hang Do Thi Duc et Regina Flores Mir, les fondatrices de Data X, ont donc eu l’idée de développer une extension Chrome capable d’effectuer à peu de chose près le même travail.

Data Selfie

Data Selfie, une extension pas comme les autres.

Data Selfie, c’est le nom de l’outil, a rencontré un certain succès depuis son lancement et il a notamment été appuyé par le NYC Media Lab.

Data Selfie : le machine learning au service de cette surprenante expérimentation

Data Selfie n’est pas le premier projet à tenter d’explorer le côté obscur des réseaux sociaux, mais il est sans doute le plus complet de tous.

Les deux amies ont en effet poussé le concept assez loin et elles ont ainsi décidé de s’appuyer sur le machine learning pour analyser tous les textes saisis par l’utilisateur. Les données sont ensuite récupérées et analysées par le très fameux Watson, et donc par l’intelligence artificielle d’IBM.

Attention cependant, car Data Selfie ne prend pas uniquement en compte les contenus partagés. La durée passée devant les publications sur le fil d’actualités nourrit également l’algorithme développé pour l’occasion.

Après quelques jours d’activation de l’application, Data Selfie créera le profil de l’utilisateur en soulignant ses opinions et ses tendances politiques et religieuses. L’utilisateur sera aussi informé du temps qu’il a passé sur Facebook, de la personne avec qui il interagit régulièrement, des sites web qu’il visite le plus et des likes sur les publications, les photos et les vidéos.

Une application efficace qui n’enregistre aucune donnée

Regina Flores Mir a cependant signalé que l’équipe ne connaissait pas les algorithmes de Facebook, ni même leur fonctionnement. Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant, car ils sont protégés par la propriété intellectuelle.

Data Selfie a aussi une autre particularité intéressante. Il n’enregistre et il ne stocke aucune donnée sur les utilisateurs. Les créatrices du projet ont d’ailleurs publié le code source du programme sur GitHub afin que chacun puisse vérifier le bon fonctionnement de l’outil ou même l’intégrer dans d’autres solutions.

La seule limite avec l’application est qu’elle ne tient en compte que des données sur un seul terminal. Ce qui implique que quand l’utilisateur se connecte sur d’autres appareils, aucune information ne lui sera transmise.

L’extension peut être téléchargée à cette adresse.

Mots-clés facebookweb