De bonnes ventes de Shenmue III « faciliteront » le développement d’un quatrième volet

Yu Suzuki a récemment déclaré qu’une bonne performance commerciale de Shenmue III « facilitera » le développement d’un quatrième volet. Le créateur a néanmoins souligné que le défi se situera davantage au niveau des partenaires qu’il parviendra alors à obtenir pour ce nouveau projet.

Les plus éclairés d’entre nous n’ignorent pas que Shenmue III ne constitue pas la conclusion de la saga. Nous serons même loin du compte avec cet épisode. Yu Suzuki, créateur de la franchise, avait ainsi précédemment déclaré qu’avec Shenmue III, un peu moins de la moitié de la trame principale sera achevée.

crédit YouTube

Il va sans dire qu’à un moment ou à un autre, la question d’un Shenmue IV voire V va fatalement se poser. Auprès de VGC, Yu Suzuki n’a pas éludé le sujet et Shenmue IV semble bien envisagé. Seulement, plusieurs problématiques apparaissent d’ores et déjà.

Oh là là, tout mon corps est pétri de cette surprise soudaine.

Shenmue IV : la question de partenaires à trouver

Le créateur de Virtua Fighter a, pour commencer et en quelque sorte, lié le destin de Shenmue IV à celui de Shenmue III : « Si Shenmue III se vend bien, cela rendra les choses plus faciles [avec Shenmue IV] ». Et d’enchaîner sur un point bien plus sensible à son sens : « Mais je pense que cela dépendra davantage du type de partenaires que nous serons en mesure d’obtenir. »

Avec un peu plus de 6,3 millions de dollars récoltés sur Kickstarter pour le financement de Shenmue III, ce dernier reste le projet vidéoludique le plus populaire de la plate-forme. La somme était apparue impressionnante à l’époque, avant que la réalité ne rattrape les rêveurs et ne leur fasse prendre conscience qu’il allait falloir se serrer la ceinture pour pondre une suite à la hauteur des deux premiers volets. Même avec les quelque 800 000 dollars supplémentaires obtenus via le programme Slacker Backer.

On doute que dans l’éventualité d’un Shenmue IV, Sony redonnera une exposition aux plans de Yu Sukuzi. Deep Silver pourrait décider de poursuivre l’aventure, et SEGA serait quant à lui bien inspiré de faire profiter les développeurs de YS NET de son savoir-faire plutôt qu’un nom.